Snoezelen et l’éveil musical: comment ils se complètent.

Vous voulez en savoir un peu plus sur cette pratique si recommandée en crèches, en gériatrie et handicaps mentaux ? Comment lier la technique Snoezelen avec l’éveil musical ?

En faisant des recherches sur les différentes pédagogies et techniques qui existent pour le bien-être des enfants, je suis tombée sur la technique Snoezelen.

Tout de suite ça m’a interpellée.

En effet, c’est une approche qui lie éveil sensoriel, et travail avec la communication non verbale. Elle est accessible pour tous les enfants, et montre beaucoup de bienfaits et des progressions pour ceux qui la pratiquent.

Elle a plusieurs points en commun avec la musique :

  • L’approche Snoezelen aide à résoudre les problématiques d’accompagnement des enfants de moins de 6 ans et des personnes qui ont des handicaps mentaux pour leur développement cognitif et psychoaffectif,

  • Elle favorise la communication verbale et non verbale,

  • Éveille l’enfant au monde qui l’entoure par la stimulation des sens .

Je trouve, du coup, que c’est un sujet qui peut vous intéresser si vous travaillez avec des enfants qui n’ont pas encore développé leur langage ou sont en cour d’apprentissage. C’est également le cas pour des enfants « dys » ou des enfants avec spectre autiste.

C’est ainsi que j’ai décidé de vous écrire un article sur l’approche Snoezelen et son rapport avec la musique.

Travail sensoriel à travers la technique Snoezelen et l’éveil musical

Snoezelen est une contraction de deux mots néerlandais : snuffelen (renifler, sentir) et doezelen (somnoler). Selon Snoezelen France, on peut le traduire avec la notion d’exploration sensorielle et de détente plaisir.

En effet elle installe plusieurs espaces de travail:

  • un espace où l’on travaille la stimulation sensorielle,
  • un espace spécialisé sur le travail visuel,
  • un autre sécurisé pour les mouvements ,
  • un dernier pour la détente et relaxation.

Dans cette approche on travaille avec la musique dans les espaces de stimulation sensorielle mais aussi dans l’espace de détente et relaxation.

Dans la salle sensorielle, tout comme dans les cours d’éveil musical, il va y avoir des petits instruments à explorer. Cela permet à l’enfant de découvrir le son et le toucher de chaque instrument.

Dans l’espace de détente on va trouver de la musique relaxante, qui va mener le participant à lâcher prise. De la même manière que dans les cours d’éveil musical nous trouverons des moments de détente. Ceci à travers des exercices d’écoute, ou tout simplement la liaison du mouvement avec une musique relaxante.

Ce que l’on peut emprunter à Snoezelen

Pour sensibiliser l’enfant à la musique, nous pouvons emprunter à Snoezelen l’utilisation des éclairages plus ou moins forts. Par exemple, si on veut travailler uniquement le son, l’écoute, on installera une lumière tamisée. Une fois finie l’activité, on remettra une lumière normale pour travailler le visuel.

N’oubliez pas qu’il est très bénéfique de faire appel à un sens à la fois. Cela enlève beaucoup de pression à l’enfant et lui donne l’opportunité d’apprendre tout en détente.

Montessori, Waldorf, Martenot, Willems, les psychomotriciens et les psychologues sont d’accord pour dire qu’il est préférable de veiller à la non sur-stimulation des sens de l’enfant.

De plus, l’enfant sera, rassuré, car il saura quoi faire, sans être attiré par beaucoup de choses à la fois.

Ensuite, nous pouvons emprunter à Snoezelen, les séances de détente. Prévoir des moments où les enfants peuvent adopter une position confortable. Ecouter de la musique relaxante disponible sur le marché, ou alors, profitez pour faire appel aux grands compositeurs comme Mozart, Chopin ou Berlioz. Bien sûr en choisissant des œuvres qui font appel à la détente…

J’ai des doutes…

Comment faire si nous avons à disposition qu’une petite salle ?

Peut-être, tout simplement, en fermant les volets ou rideaux quand on va réaliser des expériences auditives. Ensuite les rouvrir quand on a fini. Cela peut faire partie du rituel, et ça met en condition les enfants.

Que faut-il comme matériel ?

  • Des tapis, si le sol n’est pas propre, ou si on utilise les chaussures.

  • Des petits instruments, faits maison, ou du commerce.

  • Dispositif d’écoute avec CD ou mp3 pour avoir de la musique relaxante.

Si l’enfant a peur de l’obscurité ?

Vous ne serez jamais dans le noir, l’idée c’est de tamiser les lumières, mais que ce soit possible de voir tout de même. En effet il s’agit juste de ne pas faire appel à la vue, mais aux autres sens, pour ça, nous devons enlever de la « brillance » dans la pièce.

Si vous avez des doutes, indiquez-les en commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre, ou de faire appel à un psychomotricien.

Quelles idées vous viennent suite à cet article ? Comment imaginez-vous appliquer la technique Snoezelen dans vos séances? Dites-le moi en commentaires.

Du bonheur, de la sagesse et des rythmes ternaires africains !!