Ecoute à travers les instruments

Vous voulez travailler l’écoute de vos enfants? Qu’ils apprennent à entendre ce qu’ils font et à mettre des mots dessus?

Voici deux choses essentielles à travailler avec eux:

La reconnaissance des timbres

Et l’écoute des hauteurs de notes, et découvrir les différentes tessitures des instruments:

N’hésitez pas à faire des jeux, qui utilisent l’imaginaire, avec les sons que vous entendez. Cela aidera à mieux faire comprendre aux enfants les différents concepts.

Quels exercices connaissez vous pour reconnaître les timbres? Quelles approches utilisez vous pour enseigner les différentes hauteurs des notes et les tessitures? Dites-le moi en commentaires!

Pour découvrir plus en profondeur les instruments des différentes familles, vous pouvez lire les articles suivants: instruments à percussion, instruments à vent, instruments à corde.

D’ailleurs, je suis en train de finaliser une formation en ligne pour savoir comment créer des ateliers musicaux. Si vous êtes intéressé, faites-moi signe pour que vous soyez des premiers à être mis au courant!

A très bientôt, du bonheur, de la sagesse et des rythmes caribéens.

Snoezelen et l’éveil musical: comment ils se complètent.

Vous voulez en savoir un peu plus sur cette pratique si recommandée en crèches, en gériatrie et handicaps mentaux ? Comment lier la technique Snoezelen avec l’éveil musical ?

En faisant des recherches sur les différentes pédagogies et techniques qui existent pour le bien-être des enfants, je suis tombée sur la technique Snoezelen.

Tout de suite ça m’a interpellée.

En effet, c’est une approche qui lie éveil sensoriel, et travail avec la communication non verbale. Elle est accessible pour tous les enfants, et montre beaucoup de bienfaits et des progressions pour ceux qui la pratiquent.

Elle a plusieurs points en commun avec la musique :

  • L’approche Snoezelen aide à résoudre les problématiques d’accompagnement des enfants de moins de 6 ans et des personnes qui ont des handicaps mentaux pour leur développement cognitif et psychoaffectif,

  • Elle favorise la communication verbale et non verbale,

  • Éveille l’enfant au monde qui l’entoure par la stimulation des sens .

Je trouve, du coup, que c’est un sujet qui peut vous intéresser si vous travaillez avec des enfants qui n’ont pas encore développé leur langage ou sont en cour d’apprentissage. C’est également le cas pour des enfants « dys » ou des enfants avec spectre autiste.

C’est ainsi que j’ai décidé de vous écrire un article sur l’approche Snoezelen et son rapport avec la musique.

Travail sensoriel à travers la technique Snoezelen et l’éveil musical

Snoezelen est une contraction de deux mots néerlandais : snuffelen (renifler, sentir) et doezelen (somnoler). Selon Snoezelen France, on peut le traduire avec la notion d’exploration sensorielle et de détente plaisir.

En effet elle installe plusieurs espaces de travail:

  • un espace où l’on travaille la stimulation sensorielle,
  • un espace spécialisé sur le travail visuel,
  • un autre sécurisé pour les mouvements ,
  • un dernier pour la détente et relaxation.

Dans cette approche on travaille avec la musique dans les espaces de stimulation sensorielle mais aussi dans l’espace de détente et relaxation.

Dans la salle sensorielle, tout comme dans les cours d’éveil musical, il va y avoir des petits instruments à explorer. Cela permet à l’enfant de découvrir le son et le toucher de chaque instrument.

Dans l’espace de détente on va trouver de la musique relaxante, qui va mener le participant à lâcher prise. De la même manière que dans les cours d’éveil musical nous trouverons des moments de détente. Ceci à travers des exercices d’écoute, ou tout simplement la liaison du mouvement avec une musique relaxante.

Ce que l’on peut emprunter à Snoezelen

Pour sensibiliser l’enfant à la musique, nous pouvons emprunter à Snoezelen l’utilisation des éclairages plus ou moins forts. Par exemple, si on veut travailler uniquement le son, l’écoute, on installera une lumière tamisée. Une fois finie l’activité, on remettra une lumière normale pour travailler le visuel.

N’oubliez pas qu’il est très bénéfique de faire appel à un sens à la fois. Cela enlève beaucoup de pression à l’enfant et lui donne l’opportunité d’apprendre tout en détente.

Montessori, Waldorf, Martenot, Willems, les psychomotriciens et les psychologues sont d’accord pour dire qu’il est préférable de veiller à la non sur-stimulation des sens de l’enfant.

De plus, l’enfant sera, rassuré, car il saura quoi faire, sans être attiré par beaucoup de choses à la fois.

Ensuite, nous pouvons emprunter à Snoezelen, les séances de détente. Prévoir des moments où les enfants peuvent adopter une position confortable. Ecouter de la musique relaxante disponible sur le marché, ou alors, profitez pour faire appel aux grands compositeurs comme Mozart, Chopin ou Berlioz. Bien sûr en choisissant des œuvres qui font appel à la détente…

J’ai des doutes…

Comment faire si nous avons à disposition qu’une petite salle ?

Peut-être, tout simplement, en fermant les volets ou rideaux quand on va réaliser des expériences auditives. Ensuite les rouvrir quand on a fini. Cela peut faire partie du rituel, et ça met en condition les enfants.

Que faut-il comme matériel ?

  • Des tapis, si le sol n’est pas propre, ou si on utilise les chaussures.

  • Des petits instruments, faits maison, ou du commerce.

  • Dispositif d’écoute avec CD ou mp3 pour avoir de la musique relaxante.

Si l’enfant a peur de l’obscurité ?

Vous ne serez jamais dans le noir, l’idée c’est de tamiser les lumières, mais que ce soit possible de voir tout de même. En effet il s’agit juste de ne pas faire appel à la vue, mais aux autres sens, pour ça, nous devons enlever de la « brillance » dans la pièce.

Si vous avez des doutes, indiquez-les en commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre, ou de faire appel à un psychomotricien.

Quelles idées vous viennent suite à cet article ? Comment imaginez-vous appliquer la technique Snoezelen dans vos séances? Dites-le moi en commentaires.

Du bonheur, de la sagesse et des rythmes ternaires africains !!

Comment choisir les instruments?

Vous voulez mettre en place des ateliers musicaux, mais vous ne savez pas quels instruments choisir pour les enfants?

Cette question est un sujet qui peut être angoissant au début de la mise en place des activités musicales.

Si les instruments de musique ne sont pas indispensables pour jouer de la musique, il est intéressant de faire découvrir à l’enfant les instruments.

Plus l’enfant à accès et peut toucher à de nombreux instruments, plus son choix futur sera facilité. 

Instruments de musique

Les familles d’instruments

Tous les instruments de musique sont classés par familles.

On les classe généralement en 3 familles :

Pour plus d’informations vous pouvez cliquer sur les liens ci-dessus. 

La fabrication des instruments

Nous allons trouver des instruments, qui selon leur construction, sont de plus ou moins bonne qualité.

Bien que ces instruments soient conçus pour les enfants, ceux-ci ne font pas toujours très attention pour en prendre soin. Or il est important que les enfants aient accès à de “vrais” instruments qui sonnent et non à des jouets.

Ce n’est pas la même chose un instrument en bois qu’en plastique. De même pour les tambourins, il faudra préférer de vraies peaux aux peaux synthétiques. Les vraies peaux sonnent mieux que le plastique. De plus, tout le monde sait que le plastique n’est pas terrible pour la planète…

Comment choisir les instruments

Voici une petite vidéo qui résume comment je fais pour les choisir:Tous

Evidemment, plus les instruments sont jolis, plus les enfants seront attirés par eux. Même s’il faut faire attention à ne pas trop les distraire avec des couleurs ou (horreur!) des lumières.

Il faut également tenir compte que selon l’âge des enfants, certaines sonorités ne sont pas bien acceptées.

Par exemple: les cymbales ne sont généralement pas aimées des enfants avant leurs 4 ans. Ils aiment bien en jouer, mais pas les entendre. Si on veut qu’un climat de respect règne dans notre espace, il vaut mieux ne pas les introduire avant la Moyenne section. 

C’est à vous!

Maintenant vous avez quelques astuces pour vous constituer votre mallette d’instruments. A vous de voir s’ils respectent vos valeurs. Et pour ceux qui travaillent en établissement, s’ils respectent également les règles de sécurité.

Faites moi part, en commentaires, des difficultés que vous avez concernant les instruments de musique, je me ferai un plaisir de répondre à vos questions!

Je vous souhaite du bonheur, de la sagesse et des rythmes saccadés.

Eveil musical avec des enfants autistes

La musique est faite pour TOUT le monde. 

Peu importe votre âge, votre culture ou votre classe sociale. Votre QI ou votre niveau d’études. La musique convient à tous, et est utile pour tous.

J’ai eu la chance d’avoir plusieurs “genres” d’élèves: des quartiers et des styles de vie différents, avec des goûts musicaux très variés. Certains n’avaient même pas de culture musical: ils n’écoutaient pas de la musique.

Toutes ces personnes ont réussi a trouver leur bonheur dans la musique.

Un beau jour, j’ai eu l’immense chance et bonheur d’animer un petit groupe d’enfants autistes.

Aujourd’hui j’ai envie de vous partager cette expérience.

Un projet qui démarre

Quand le projet de donner des ateliers d’éveil musical à un petit groupe d’enfants autistes s’est concrétisé, la première chose que je me suis dis, c’est que j’allais me documenter.

En effet je ne suis qu’une prof de musique et musicienne, mais pas une professionnel psychologique ni psychomotricienne, ni rien qui s’apparente. 

Surtout à l’époque, où je n’avais pas encore passé mon certificat pour être coach parental.

Fort heureusement, il y a un truc qui me passionne de faire: c’est de me documenter.

Le hic, quand j’ai commencé mes recherches, c’était qu’il y avait un genre d’autiste par individu. Je me suis rendu compte que me renseigner sur ce “trouble mental” comme apparemment on l’appelle, était un peu comme vouloir me renseigner sur l’humanité. 

J’ai découvert qu’un autiste n’était pas forcément quelqu’un qui est ailleurs, super intelligent, incapable de sociabiliser, et toutes ces idées reçues qu’on a des personnes autistes.

Cette découverte je l’avais déjà faite quand j’ai gardé un enfant autiste des années auparavant, et quand j’ai eu des élèves qui avaient ce trouble.

Comment définir ce trouble?

Selon l’Inserm “les troubles du spectre de l’autisme (TSA) résultent d’anomalies du neurodéveloppement. […] Ils se manifestent par des altérations dans la capacité à établir des interactions sociales et à communiquer, ainsi que par des anomalies comportementales, en particulier une réticence au changement et une tendance à la répétition de comportements ou de discours.”

Dans mon expérience, les enfants présentant ces troubles avaient en commun un moyen d’apprentissage différent que les enfants sans ces troubles.

En approfondissant mes recherches sur le sujet, j’ai découvert également qu’ils ont développé plus l’hémisphère droit du cerveau que le gauche. Du coup ils apprennent mieux à travers des images et sons, que par le langage. 

Comme les tous petits, il faut privilégier le jeux et le langage non parlé pour qu’ils expérimentent et acquièrent l’information. Mais toujours d’après mon expérience, les enfants autistes vont “mémoriser” ce qui a été enseigné plus vite, voir, tout de suite. Bien sûr, à condition que ce soit lié à des images.

J’ai vu la différence, par exemple, quand je leur ai appris les figures rythmiques. 

Depuis quelques années j’avais fait des cartons avec des différentes figures rythmiques, auxquelles j’associé un mot et un mouvement. Cela marchait très bien pour les petits à partir de 3 ans, après quelques séances (1 à 3 mois environs). Mais avec les enfants autistes cela a été mémorisé tout de suite. C’était impressionnant.

Particularités

Je vous avoue que le premier jour d’atelier j’étais hyper nerveuse. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Surtout qu’on nous mettent en gare de toutes les choses qu’il peuvent arriver. Mais bien-sûr, ça, c’est juste le pire des tableaux! 

J’avais un garçon avec un sérieux handicap physique et une oreille absolue passionné de la musique, un autre qui ne parlais pas (mais il chantait!) avec une mémoire visuelle hors du commun et l’autre qui avait toutes ses facultés. Cela aussi me stressais, car je ne les connaissais pas, alors je ne savais pas de quoi ils étaient capables. Je ne voulais pas ni qu’ils s’ennuient, ni que ce soit frustrant pour eux.

Mais mon stress était en vain.

Un atelier d’éveil musical normal s’est déroulé sans aucune difficulté.

Les particularités que j’ai rencontré:

  • l’enthousiasme en puissance: quand ils aimaient quelque chose ils l’exprimaient fois dix, et c’était super agréable.
  • la passion: ils étaient très à l’écoute, demandants, même si, dû à leur trouble, ils me demandaient souvent la même chose.
  • des enfants très touchants: qui expriment leurs émotions de manière pure, malgré leur âge. Et je suis consciente que cela ne doit pas être facile à vivre tous les jours. Vu qu’avec les petits c’est difficile, mais ça passe à un moment donné, alors qu’avec eux ça ne passe pas… je ne sais pas s’ils arrivent à gérer leurs émotions un jour… mais ça c’est à voir avec un professionnel.

Le handicap physique n’a jamais posé des soucis. Le manque de langage parlé n’a pas posé des soucis. Le fait que j’ai un surdoué de la musique ça n’a pas posé de soucis.

Surtout on a passé des super moments. 

Quoi faire dans des ateliers de musique pour enfants autistes?

Comme je vous le disais avant, je n’ai pratiquement rien changé à mes habitudes. 

Les enfants que j’ai eu, même ceux que j’avais eu comme élèves auparavant, aiment ce que tous les enfants aiment.

La musique est un super exutoire pour eux, car c’est un moyen de communication non verbal idéal. 

A condition qu’on ne cherche pas de résultats (tout comme avec tous les enfants, d’ailleurs, chacun son rythme), on a des très bons résultats.

Alors si vous voulez mettre en place des ateliers de musique avec des enfants autistes, n’hésitez plus!! Et si vous voulez un coup de pouce, c’est par ici!

Racontez moi vos expériences avec des enfants autistes ou autre handicap dans les commentaires: qu’avez vous mis en place? quels étaient vos difficultés? quelles ont été vos joies? 

Puis à très bientôt!

Je vous souhaite du bonheur, de la sagesse et des rythmes soul.