Comment créer une comptine en 10 minutes

La comptine est un outil très puissant pour que votre enfant vous “obéisse“. Créer une comptine peut vous sauver la journée!

Parfois vous en avez marre. Tout simplement.

Tous les matins vous luttez pour que votre petit s’habille, tous les jours vous l’appelez quatorze mil fois par jour pour qu’il vienne. Vous lui rappelez les règles trente six mil fois, et il ne comprends toujours pas, ou pire, il continue à faire ce qui est interdit.

Il est sourd quand il s’agit de vous écouter, mais il entend très bien vos gros mots, ou les possibles critiques que vous puissiez faire au voisin par inadvertance. Et il vous le fait savoir quand vous croisez cette personne en question: “maman, c’est lui le gros porc qui t’a regardé les fesses?” 😨 “oui, fiston, c’est lui. Il vaudrait mieux qu’il ne recommence pas, d’ailleurs.” 😁

Ceci est un sujet assez récurrent. (Pas le gros porc qui vous regarde les fesses mais la non obéissance de votre enfant.)

On a beau essayer les méthodes de la vieille école de la parentalité autoritaire, ou être un bon élève de Filliozat et sa parentalité positive, il y a des fois que rien ne marche. Car il y a un détail qu’on oublie souvent: vous n’avez plus envie de lutter. Vous en avez plus que “assez”.

Vous êtes fatigué, les nuits sont courtes, les journées longues. Alors vous ne demandez qu’une seule chose à votre enfant, c’est de se déshabiller pour aller prendre le bain, de venir manger quand c’est prêt alors qu’il n’a pas arrêté de vous dire qu’il a faim pendant que vous cuisiniez, etc, etc, etc.

C’est l’heure d’un break musical:

 

Vous êtes sauvé!

Non, je ne vous proposerai pas la libération à travers Jésus, Bouddha ou de Dieu. D’autres personnes sont plus qualifiés que moi pour effectuer ce métier.

Aujourd’hui nous allons creuser un peu plus sur l’option du chant. 

Car cet instrument n’est pas seulement un excellent outil d’expression, mais aussi un moyen fantastique pour véhiculer ses idées, qu’elles soient entendues, et surtout acceptés, car exprimés en musique. Tout deviens moins dramatique en musique.

Pour vous aider à comprendre mieux ce que je dis, imaginez n’importe quel lundi de votre vie. Je sais, vous n’en avez pas envie, mais efforcez vous. Cela ne vous plaît pas tellement n’est-ce pas? Retour à la routine, courir d’un endroit à l’autre. Respecter les horaires. Planifier. 

Maintenant, imaginez qu’à votre réveil, pour vous motiver, votre conjoint vous met cette musique:

Tout de suite vous avez plus envie de vous levez, préparer le petit déjeuner et tout ce qui suit. 

Ou alors, quand vous avez une descente d’énergie, que tout d’un coup on vous chante cette chanson:

Ne pensez vous pas que votre enfant ce sentirait pareil que vous si vous lui chantez les chansons qu’il préfère pour le motiver?

Réadapter une comptine

Car les chansons existantes n’ont pas forcément des paroles qui aient à avoir avec les actions que l’enfant doit faire. “Promenons nous dans le bois” est parfaite pour s’habiller, mais pour se déshabiller on fait quoi?

“Allons nous laver au bain, pendant que le requin n’est pas là, si le requin y était, il nous mangerai, mais comme il n’y est pas, il nous mangera pas. Requin où est tu? J’enlève mon t-shirt!”

Vous l’avez compris! Il suffit de prendre une mélodie de comptine qui plaise à votre enfant, et changer les paroles. En plus, vous n’avez pas forcément à vous tracasser la tête en cherchant des rimes, sinon, écoutez la chanson de Frère Jacques. 

Il vous faut être juste un peu créatif avec les paroles, qu’elles soient en accord avec la chanson, ou alors qu’elles soient rigolotes!

Créer une comptine

Vous pouvez également vous aventurer dans le fantastique monde de la composition. Pour cela vous devrez faire face à vos peurs, les mettre de côté, et vous lancer. 

Souvenez-vous, les comptines ne sont pas longues, et vont droit au but. Vous devez passer votre message très vite, très clairement, mais avec comme sujet un animal, ou un personnage avec lequel ils se sentent identifiés.

Si vous voulez qu’il accélère le tempo, vous devez utiliser la lièvre, ou Superman, c’est vous qui connaissez le mieux votre enfant.

Une fois le personnage et la situation déterminé, à ce moment là oui il vous faudra trouver quelques rimes. En général elles sont plus simples à chanter, et plus facile à mémoriser.

Vous écrivez juste une strophe de 4 vers. Au moins que vous soyez vraiment inspirés. Ensuite,  vous trouverez une mélodie en la chantant en impro. Vous changerez quelques notes par ci ou éclaircirez des notes par là. Le tour est joué. Vous avez une comptine personnalisé. A vous d’utiliser toujours la même pour effectuer l’action souhaité. Quelques jours plus tard, votre enfant la chantera avec vous, en plus de savoir ce qu’on attend de lui.

Vous pouvez vous aider d’un clavier ou xylophone pour composer la mélodie. Cela pourrais même devenir une création collective avec vos enfants. Assurez-vous juste de jouer des notes qui se suivent ou qui sautent très peu d’intervalles, pour que ce soit chantable. On cherche à composer une comptine, pas à être le compositeur officiel de Maria Carey…

Pour écouter des exemples à moi, vous pouvez cliquer ici!

Partagez vos créations!

Si vous osez, je vous lance le défi de m’envoyer vos créations! Vous pouvez les partager dans le groupe Facebook, et comme ça tout le monde aurait un énorme répertoire des comptines pour la vie quotidienne. 

En attendant vos chansons, je vous souhaite du bonheur, de la sagesse, et des rythmes swings.

 

 

Comptines du monde pour enfants

Les comptines du monde pour enfants vous attirent? Vous ne savez pas comment les aborder avec vos enfants?

Dans cet interview Sandra Ellama vous dit tout sur les comptines du monde pour enfants et l’importance qu’elles peuvent avoir dans la vie de votre petit.

Vous pouvez écouter l’interview ci-dessus en cliquant sur play, ou vous pouvez voir la transcription ci-bas.

Bonjour je suis Eirene de Petit Doremi, bienvenue!

E: Bonjour Sandra comment ça va?

S: Bonjour Eirene ça va très bien, bonjour Eirene, et toi, j’espère que tu vas bien?

E: ça va, merci! Sandra Ellama tu es musicienne, tu joues de la flûte traversière. Tu es aussi auteur-compositeur. Est-ce que tu pourrais nous dire les projets que tu as?

S: J’ai en tant que flûtiste traversière j’ai un projet sur la musique réunionnaise. Le style c’est Gamaloya, qui s’appelle Solehya (le groupe). Le deuxième projet qui s’appelle Dez’akor davan qui est un style nawa et réunion.

Puis après j’ai d’autres petits projets comme musique classique et musiques actuelles, avec un quatuor des flûtes traversières, une fanfare de musique réunionnaise. Je joue aussi dans un cirque avec des Colombiens.

Après je suis flûtiste dans d’autres projets, comme la chanson française avec Solveig et musique brésilienne Riviera.

E: Tu es aussi prof de flûte traversière et d’éveil musical.

S: Oui, aussi d’atelier ado et de formation musical.

E: tu travailles où?

S: je travaille à l’EDIM, une école qui est à Cachan? J’ai aussi mon association pour tout ce qui est stage qui s’appelle Kiffer en musique.

E: tu fais des stages de musique du monde pour les petits?

S: Voilà, pour les 3-6 ans. Des stages de musique du monde à l’EDIM et dans les écoles primaires et maternelles.

E: pourquoi te semble important d’enseigner des chansons étrangères ? les comptines du monde?

S: c’est pour permettre aux enfants d’avoir une ouverture sur des styles qui n’entendent pas forcément à la radio ou chez eux. Pour les emmener dans un autre monde, parce que les enfants utilisent beaucoup l’imaginaire. Ils sont très créatifs, donc, pour les emmener dans un pays qui ne connaissent pas par le biais de la musique, le rythme et la langue.

E: est-ce que le fait d’apprendre des chansons étrangères ça donne une ouverture d’esprit en plus, selon toi?

S: oui. Parce qu’en plus d’apprendre la chanson, mon objectif c’est d’expliquer aux enfants d’expliquer comment les enfants vivent là bas. A quoi servent les chansons, qu’est ce qu’elles racontent. Quand je fais des chansons sur la Réunion, qui est mon nid d’origine, j’explique aux enfants pourquoi ils chantaient ça, dans quelle époque c’était chanté. Je trouve que c’est bien qu’ils voient d’autres modes de vie d’enfant, d’autres cultures. 

E: qu’est-ce que c’est la musique du monde? Pourquoi on l’appelle comme ça?

S: pourquoi on l’appelle musique du monde, bonne question. Toutes les musiques sont des musiques du monde, de toutes façons même la musique française c’est de la musique du monde. C’est la musique des différentes cultures, différentes origines, différentes ethnies, différents pays. 

E: est-ce que les petits sont réceptifs à cette musique là, même s’il ne comprennent pas la langue?

S: oui. Très réceptifs. Parce que justement l’enfant, surtout les 3-4 ans, et 5 ans, ils aiment inventer des mots. Ils aiment parler dans leur propre langue parfois. Si on les écoute bien ils aiment inventer des mots, pas parler français. C’est amusant pour eux. Ils sont très réceptifs surtout si on emmène ces chansons par le biais d’histoires qui concernent ces chansons, oui ils sont réceptifs. 

E: comment tu fais pour apprendre ces comptines du monde aux petits justement, quels astuces pourrais tu donner à de non musiciens?

S: Quelques astuces pour apprendre des chansons du monde c’est la danse d’abord. Danser sur ces chansons, faire écouter l’enfant les chansons. Voir leur réactions. Normalement tout ce qui est chanson du monde les enfants, pas tous mais en majorité, adorent danser.  Donc, je fais écouter les chansons, ils dansent dessus. Je raconte l’histoire en français de ce qu’elle raconte cette chanson. Ensuite lentement je chante la chanson. Afin qu’il puissent répéter après moi les mots. 

Des chansons très simples pour les enfants de trois ans. Il ne faut pas aussi que ce soit avec beaucoup de paroles. Des chansons simples qui parlent de l’amitié qui est du Mali. Ça s’appelle Amiyé. Ça fait: ami, ami, amiyé. Donc le fait déjà de dire “ami” c’est déjà français. Donc il faut simplement ramener le yé. C’est facile. Ce sont des astuces de prononciation, d’accentuation et surtout expliquer aux enfants  de quoi parle la chanson. Donc ça, la danse et le rythme.

L’astuce pour le rythme c’est utiliser des mots français. Par exemple quand j’enseigne la musique knawa, la musique Belbère, d’Algérie et Maroc. Quand on dit le rythme (écouter le podcast pour avoir le rythme) tac tacatac, tac tacatac que font les karcabout. Je dis aux enfants: “vous mangez des bonbons? ” “oui!” “vous connaissez les fraises Tagada?” “oui!” “Fraises tagada, fraises tagada”. Pour les 5-6 ans on dit ça, ou même pour les tout petits, on dit des mots qu’ils connaissent, qu’ils voient tous les jours, qu’ils mangent. Surtout les bonbon ça marche bien, très très bien. 

E: est-ce que les langues étrangères ne risquent pas de confondre les petits qui ne maîtrisent pas encore le français? JE pense notamment aux tous petits, ceux qui rentrent à l’ecole en petite section. 

S: Non parce que c’est quelque chose de ponctuel. Ce n’est pas une langue qu’ils vont entendre parler toute la journée chez eux. C’est un problème qu’on rencontre à la Réunion. Pour les enfants Réunionnais. Où chez nous, pas moi parce que mes parents parlent le Français, mais dans les familles purement Réunionnaises qui parlent la langue Réunionnaise, à la maison le Français ce n’est pas du tout la langue que les  parents maîtrisaient, ils parlent que Réunionnais, et à l’école c’est Français. Donc là oui ça crée un déséquilibre pour l’enfant. Mais là comme c’est des stages ponctuels ça ne va déranger ou changer quoi que ce soit, ni influencer, ni déséquilibrer l’enfant dans l’apprentissage de la langue Française. Ce ne sera pas une langue maternelle pour eux. 

Et aussi ça n’aura pas d’influence ni de déséquilibre,  parce que je pense que les enfants sont des éponges. On peut leur apprendre ce qu’on veut, ils vont enregistrer. Mais si ce n’est pas quelque chose de récurrent, ce n’est pas de tous les jours, ils vont même oublier. 

E: Est-ce que les rythmes sont trop difficiles?

S: Pour l’enfant rien n’est difficile si on aborde ça de manière ludique. Sous forme de jeux. Comme je l’ai dit tout à l’heure, apprendre un rythme qui est très complexe pour les adultes, il suffit de mettre un nom de bonbon dessus et les enfants vont avoir ce rythme. Comme les triolets, c’est très dur, il suffit de dire, pas les triolets, j’avais fait un rythme latin: la clave. J’ai dit aux enfants on pense à chocolat, gâteaux, chocolat, gâteaux. Parce que dans la chanson ça parlais de chocolat et des gâteaux. Donc par les biais des mots que les enfants connaissent, qui comprennent, on peut tout leur faire apprendre. Les enfants sont des éponges. 

E: est-ce que l’adulte doit savoir parler la langue pour apprendre à chanter la chanson avec le petit?

S: Non. Moi il y a plein de chansons que je chante que j’ai les traductions, mais je ne parle pas cette langue, je ne maîtrise pas cette langue. Il suffit de pouvoir le prononcer phonétiquement par une transcription phonétique est suffisante. Avoir le texte écris dans la langue. Il n’y a pas besoin d’apprendre cette langue puisque la musique knawa, la musique brésilienne, la musique réunionnaise, il faudrait avoir toutes ces cultures, toutes ces langues. Donc non, non, ce n’est pas obligé. 

E: est-ce que c’est bien de traduire ces chanson pour savoir ce qu’elle disent?

S: oui, c’est bien parce que ça permet de mettre la chanson dans leur contexte. Et puis bien sûr on choisit des chansons pour les enfants, donc ce sont des chansons qui soit racontent une histoire de conte, soit qu’il racontent une vie d’un enfant dans un pays. C’est important qu’ils connaissent. Pour les 3-5 ans, moi ce que je conseille c’est de le faire sous forme d’histoire. 6 ans on peut leur expliquer en disant cette chanson ça raconte cet histoire là, même eux il faut l’introduire sous forme d’histoire. Ça permet de faire une introduction à la chanson.

E: est-ce que c’est fondamentale de traduire les comptines du monde pour apprendre la chanson?

S: de traduire? fondamentale, non. Puisqu’on va utiliser surtout l’oralité, la chanson au niveau auditif, au niveau de l’audition. Pour pouvoir la chanter, pouvoir transmettre les émotions que la chanson donne. Ce n’est pas la traduction qui va à apporter ça. Ce qui est important dans cette traduction c’est de pouvoir faire l’histoire autour de cette chanson. Mais traduire pour apprendre la chanson, non. C’est vraiment pour voir le contexte de la chanson et voir ce qu’elle raconte. 

E: où est-ce qu’on peut te trouver Sandra? où peut-on te trouver en tant que prof et en tant que musicienne?

S: on peut me retrouver sur le site de Solehya. Sur YouTube vous pouvez voir des vidéos, des audios. Sur Facebook, Soundcloud. 

Quelles chansons pour les enfants de 3 ans?

Votre enfant écoute en boucle le même CD? Vous aimeriez qu’il découvre d’autres chansons pour enfants de 3 ans, mais vous ne savez pas lesquelles?

C’est la fin de la journée, et vous êtes décidé.e.

Vous allez assassiner quelqu’un

La relation que vous avez eu jusque là avec elle est devenue trop toxique. “Je t’aime au début, je m’habitue à toi ensuite, puis je n’en peux plus de toi à la fin.”

Du matin au soir toujours, toujours, la même chose.

Vous connaissez tout d’elle. Plus rien ne pourra vous surprendre. Et vu qu’elle ne veut pas partir d’elle même, vous allez commettre l’irrémédiable.

Elle vous a lassé tellement, que si vous croisez sur votre chemin quelque chose qui s’y ressemble, vous tremblez, vous commencez à voir des petites lumières qui scintillent dans vos yeux.

“ARRÊTEZ CETTE CHANSON!!!!”

Un peu comme “Un jour sans fin”

Mais toute la journée, tous les jours de votre semaine, depuis que votre enfant a eu ce misérable CD pour son anniversaire.

Alors vous vous dites, c’est bon, je dois absolument lui trouver d’autres CDs.

La chanson: un atout pour l’enfant

 

Les chansons, comme je vous l’ai expliqué dans cet article, peuvent vous aider à rythmer votre quotidien. C’est toujours plus amusant de se brosser les dents, ou aller au bain en chantant qu’en entendant des cris. 

Puis, elles aident à développer le langage de votre enfant. C’est pour cette même raison que les enfants de 3 ans aiment tant écouter les chansons à répétition. Cela leur permet de les apprendre et se constituer d’un nouveau vocabulaire. 

Et devinez quoi? Un CD ne se fatigue jamais de répéter! (CD ou mp3 d’ailleurs… c’est juste que c’est plus sympa pour eux s’ils ont une chaîne où ils peuvent mettre leur disque dedans que s’ils doivent juste appuyer sur des boutons au hasard… mais on fait avec les moyens du bord…)

Ceci ne veut pas dire qu’ils n’aiment pas varier de temps en temps. Ou qu’ils ne sont pas ouverts à des nouvelles propositions. 

C’est juste qu’ils ont besoin d’une répétition pour apprendre. Combien de fois ils vous ont regardé marcher, courir, parler avant de se lancer?

Alors pour sauver des millions de parents las, et des petites oreilles curieuses, j’ai décidé de vous sélectionner des albums qui plaisent aux petits.

Quel est le genre de chanson qui conviennent mieux aux enfants de 3 ans?

👍 Pour moi les meilleures chansons seront toujours celles qui décriront le quotidien de l’enfant. Je rejoins Maria Montessori quand elle dit que l’enfant a besoin qu’on lui explique ce qu’il vit tous les jours, qu’on mette des mots aux choses, aux émotions, aux situations.

L’enfant de 3 ans ne sera pas  attiré autant par une chanson qui parle de l’économie et de la politique que d’une chanson qui lui parle des loups, des forêts, des animaux ou des fêtes de l’année comme Noël. Et ceci même s’il n’a jamais rencontré des loups de sa vie.

Le loup représente toutes les peurs qu’ils ont vers ces âges là (ça commence vers les deux ans). La forêt, les animaux, Noël, ce sont des choses qu’il adore. 

👍 Si en plus des paroles parlantes on ajoute un rythme entraînant. Cela va augmenter encore plus les chances pour que la nouvelle chanson soit accepté.

👍 Mais le top du top, est quelque chose auquel aucun enfant résiste. Beaucoup de parents ont horreur de ça.

Peut-être vous savez déjà où je veux en venir…

Que ce soit chanté par des enfants.

 

Woooohhh! Vous êtes encore là? Je ne vous ai pas perdu encore? Car l’article n’est pas fini et… j’aimerais bien que vous me donniez encore une petite opportunité pour que cela s’améliore…

En effet, en général ce type d’œuvres où les enfants chantent, n’est pas toujours agréable à écouter (pas toujours? non, mais, tu te moques de moi?!). Pourtant si, il y a des bons albums. Ouvrez vous à cette perspective!

👍 Enfin, pour que votre enfant aime le nouveau CD que vous lui proposez vous devez l’aimer aussi et il doit vous donner envie de chanter ses chansons avec lui.

Rien de mieux qu’une chanson qui nous rappelle des bons souvenirs. 

Même nous, on n’aime pas forcément une chanson par sa qualité, sinon par les moments qu’on a vécu avec elle et qu’on sera capable de revivre une et une autre fois grâce à celle-ci. (D’ailleurs on connaît bien cet astuce chez les publicitaires, les politiciens et les très bon show-mans)

Que la chanson commence!

Du coup, remplir toutes ces caractéristiques que j’ai nommé précédemment n’est pas forcément tache facile. 

Mais elle ne doivent pas toutes y être EN MEME TEMPS!

J’entends déjà des gros “OUF” de soulagement. 😉

Un artiste qui fait chanter les enfants, et qui a des rythmes entraînants, c’est Olivier Caillard. Peut-être vous le connaissez à travers les Petits Loups du Jazz. Il a enregistré un album avec les chansons de Jean Naty Boyer. Et je trouve ces chansons très chouettes pour les petits. Car je connais d’autres albums des Petits Loups, mais ils sont un peu durs pour les 3 ans. Celles-ci sont très abordables!

Nous avons aussi des enfants qui chantent juste avec des arrangements très sympas avec Bernard Davois. Et le plus top du top c’est qu’il reprend des comptines: succès extra garanti!

Un grand classique est Rémi. Il réveille carrément des passions chez les petits. Un peu moins apprécié des personnes qui aiment la justesse vraiment juste dans le chant… Mais peut-être vous ne faites pas parti de ces personnes là…

Il est aimé même des petits de 2 ans. Très utilisé en crèche et par les assistantes maternelles, car il inclue une gestuelle qui facilite énormément l’apprentissage des chansons. 

Ce sont également des comptines. Puis il y en a un tas d’albums… je vous met que trois… à vous de chercher les autres si vous devenez fan!

Pour finir, des comptines utilisés pour se relaxer. Cela peut s’avérer utile!

Voici deux propositions:

Par contre n’oubliez pas que les enfants adorent chanter avec vous, et passer des moments de qualité avec vous. Alors, ne vous étonnez pas s’il aime la musique que vous chantez et dansez à la maison. Ou celles qu’il a entendu dans un club de vacances où il a passé des bonnes vacances avec vous.

Nous depuis le dernier club de vacances qu’on a fait, on ne peut plus se séparer de “Catchou catchou” de l’Artiste (😱), “Tic tic tac” (Carrapicho), et “Live it up” la chanson du Mondial… Pour le bon… et pour le pire… 

A vous de jouer!

Je veux absolument que vous m’écriviez dans les commentaires les chansons que vous aimez chanter avec vos enfants de 3 ans. Comme ça on fera une playlist géante! Et on ne s’ennuiera jamais!! 

Le rêve non?

D’ici là, je vous souhaite du bonheur, de la sagesse et des rythmes qui accélèrent russes.

Chanter les émotions 1/3

Saviez-vous que chanter aide à verbaliser ce que l’on ressent? Chanter les émotions peut aider les enfants à comprendre un peu mieux ce qui leur arrive.

C’est pour cela que dans ce 26ème article du défi “comment aborder les émotions à travers la musique” je vous ai concocté une compilation de chansons que vous pourriez chanter avec vos enfants.

Bien sûr, ce ne sont pas de chansons à chanter sous l’emprise de l’émotion… D’abord il faut l’apprendre, la comprendre. 

Je pense que c’est un excellent moyen pour parler de ce ressenti, de ce qui nous arrive tant physiquement comme mentalement. Évoquer les raisons, ce qu’on a envie de faire quand on est dans tel ou tel émotion. 

Quand les enfants ont moins de trois ans, ils n’ont pas ni le vocabulaire, ni la maturité pour comprendre. Leur cerveau reptilien est celui qui les guide. Le cerveau logique est en train de se construire. Du coup, chanter des chansons simples qui en parlent peuvent l’aider à comprendre le lien entre l’émotion et la cause, puis petit à petit aussi la conséquence. 

A partir de 4 ans le langage commence à s’acquérir et se maîtriser. Du coup la chanson va être de mieux en mieux comprise, elle pourra être de plus en plus complexe et exprimer ainsi ce que l’enfant ressent. 

Pour cette première parti, je vous ai sélectionné des chansons pour différentes âges. Parfois les paroles sont longues, et selon l’âge il ne faut pas hésiter à raccourcir à un couplé et un refrain. Les grands peuvent apprendre toute la chanson, l’analyser, trouver des exemples dans leur quotidien, et même trouver une chorégraphie.

Allons chanter les émotions!

Alors voici la liste:

Pour la colère

Pour moi cette chanson on peut la chanter avec des enfants qui ont jusqu’à 3 – 4 ans, pas plus. Bien sûr les bébés ne chanteront pas. A partir de 2 ans ils commenceront à chanter quelques mots. Mais avec la chorégraphie elle doit marcher d’enfer!

Cela n’est pas une chanson, même si lui ajouter de la musique peut être facile (peut-être je vous le chanterai une prochaine fois). Mais elle peut très bien marcher à partir de 4 -5 ans. Comme vous voyez il y a aussi une chorégraphie à apprendre.

La tristesse

Cette comptine toute simple est idéal pour les moins de 3 ans. Elle est courte et efficace. On peut expliquer à l’enfant que comme le lapin, nous pouvons être tristes quand on arrive pas à faire quelque chose. Mais quand on persévère la tristesse s’en va pour laisser place à la joie d’y arriver!

Celle-ci est pour les plus grands. Selon l’âge vous pouvez diviser la chanson ou l’apprendre en entier. Personnellement je chanterais un couplé et un refrain pour les PS et MS, deux couplés et refrain pour GS, toute la chanson pour les 6 -7 ans. Pour l’apprendre on peut commencer par aborder le sujet: “comment te sentirais-tu si tu perdais ton doudou?”, et les emmener petit à petit aux paroles de la chanson.

La peur

Chanson pour les moins de 3 ans alternative à “promenons nous dans le bois”. Les enfants de 2 ans par exemple ont tendance à jouer qu’ils ont peur du loup, cette chanson peut les amuser.

A apprendre aux enfants à partir de 4 ans, à condition de diviser la chanson, car un peu longue. Déjà à 5-6 ans ils peuvent l’apprendre en entier. Elle est facile à chorégraphier, et elle est très parlante aux enfants.

Le dégoût

Une autre chanson d’Alain Schneider super rigolote pour parler des choses dégoûtantes! Pour les enfants à partir de 4 si on simplifie la chanson, et on doit la décortiquer, car beaucoup de vocabulaire d’un coup! Même moi (en sachant que le français n’est pas ma langue maternelle, mais j’ai un petit niveau de français quand même) j’ai dû recourir au dictionnaire pour certains mots… 😂

Je n’ai pas trouvé évidemment de chanson du genre pour les petits… mais je pense qu’il n’y a pas besoin de parler du dégoût au moins de 3 ans. Ils découvrent le monde, rien ne les dégoûte encore…

La joie

Ici je vous laisse la liberté de trouver. Il y en a pour tout les goûts, les âges. Toutes les comptines de ronde, par exemple, sont un excellent exemple, même si les paroles, auxquelles on ne prête pas attention, ne sont pas toujours très… politiquement correctes…

Dites moi en commentaire les chansons qui vous viennent à l’esprit pour chaque émotion, ce sont les mêmes que je vous ai proposé? vous en avez d’autres?

La semaine prochaine je vous prépare une deuxième partie de chansons… originelles!!

D’ici là, je vous souhaite le bonheur, la sagesse et des rythmes bossa.