La musique dans la vie quotidienne

Qu’est ce qu’il se passerait si la musique n’existait pas? Comment vivez vous la musique dans votre quotidien?

Imaginez un film ou une pièce de théâtre sans musique. Le personnage principal arrive, vit son histoire, très mouvementé. L’aventure vaut vraiment la peine. Mais… Il n’y a pas de musique pour appuyer les scènes.

Maintenant imaginez votre vie sans musique. Rien pour vous donner la pêche le matin. Pas de musique pour vous soulager d’une tristesse. Pas de chanson pour décharger vos émotions de la journée.

Allons plus loin! Entrez dans une église sans musique, dans un temple bouddhiste sans mantras. A quoi cela ressemble?

Certes, la musique ne change pas l’essence aux choses… mais quelle place a-t-elle?

Événement interblogueur

C’est pour élucider ce mystère que j’ai voulu organiser l’événement interblogueur sous ce sujet: la place de la musique dans la vie quotidienne. 

Ce sont 4 blogueurs musiciens et moi-même qui se sont aventurés à explorer la place de la musique dans la vie.

Clothilde de L’Antre du Chanteur nous dévoile le pouvoir guérisseur du chant à travers son article. Elle nous montre la place du chant dans sa vie, et comment cet instrument l’a mené à la vocation de sa vie. 

Emmanuel du blog Votre voix au service de votre vie qui nous montre dans son article comment la musique dans le quotidien peut booster notre voix. Vous y trouverez quelques astuces!

Stéphane du blog Guitalaya qui nous raconte la place que la musique a dans la vie de tous les jours, mais aussi la place de la musique dans sa vie quotidienne.

Sarah du blog Je suis parfaitement imparfaite qui nous partage les enseignements qu’elle a tiré de sa relation avec le chant pour trouver ses objectifs.

Moi-même (Eirene) de ce blog-ci (Petit Doremi) qui vous donne des astuces pour passer une journée en musique et sortir de sa zone de confort avec les enfants.

A vous de jouer!

Quelle est le rôle de la musique dans votre quotidien? Qu’avez vous pensé de ces articles? Quelles nouvelles astuces ou enseignements en avez vous tiré?

Dites-nous tout dans les commentaires!

D’ici là, je vous souhaite du bonheur, de la sagesse et du rythme candombé.

Chanter pour vous libérer !

Vous n’osez pas chanter ? Vous avez l’impression que les casseroles chantent plus juste que vous ? Fredonner pour vos enfants est hors de question ?

C’est vrai que chansonner face à d’autres personnes, même nos enfants, peut être difficile. On se sent nus face à nos faiblesses. Et, généralement, montrer nos faiblesses n’est pas notre activité favorite !

J’ai entendu plusieurs parents me dire qu’ils n’osaient pas jouer de la musique avec leur enfant car leurs aptitudes musicales étaient totalement inacceptables…

Mais quel idée !

Je vais vous révéler un secret.

 

Les petits s’en fichent royalement de comment vous vocalisez. Ils ne savent absolument pas différencier un chanteur d’opéra du barde Assurancetourix dans Astérix, ni de quelqu’un qui chante juste, qui braille ou qui coquerique . Enfin… peut être ils le savent, mais ils s’en fichent ! Ce qu’ils savent et qui les intéresse c’est: si vous vous amusez avec eux ou pas !

La dessus ils ne sont vraiment pas dupes. Si vous avez des complexes, vous êtes mal à l’aise, vous ne « sentez » pas l’affaire, et bien, cela ne marchera pas.

Du coup, chanter bien ou mal est un jugement que vous vous faites de vous mêmes.

Combien d’artistes entendons nous à la radio qui chantent VRAIMENT juste ? Sans machines ?

Et eux ils se produisent, et on paye beaucoup d’argent pour les entendre.

Donc peut être que bien chanter, n’est pas forcément synonyme de chanter juste ! Cette définition de bien chanter, passe par un autre paramètre…

Et si être un bon chanteur voulais dire restituer une oeuvre en mettant tout son cœur dans sa voix? Cela vous enchante ?

Alors, voyons. Qu’est ce qui vous empêche vraiment de chanter devant vos enfants ?

Ok. Vous insistez.

Vous savez braire, piailler, miauler ou roucouler, mais pas chanter.

Soit.

Alors, dans ce cas là je vais vous donner trois astuces qui pourraient vous aider à mieux placer vôtre voix, et vous sentir plus à l’aise.

Quoi ? Vous pensiez que j’allais rester seulement sur le plan psychologique ?

Vous avez passé des années à penser que vous chantez mal. Je ne prétends pas vous enlever cette croyance avec un article d’une minute à l’autre ! Même si j’adorerais…

Quand même…

Chanter c’est respirer

 

Oui, ce n’est pas un mythe. Vous ne respirez pas bien, vous ne chanterez pas bien. C’est comme ça. Il n’y a pas 36 milles solutions. Il faut respirer correctement.

Respirer est pour le corps ET le chant, comme le lait pour le nourrisson: ESSENTIEL

Mais ce n’est pas cette respiration toute stressée qui gonfle votre thorax, bloque votre diaphragme, et ne vous relaxe pas du tout, qui va aider votre expression vocale. Non. C’est la respiration abdominale.

Vous devez inspirer et gonfler votre ventre. Pour cela vous devez laisser de côté toute volonté esthétique d’avoir le ventre plat. Libérez votre ventre, et vous libérerez votre respiration. Ne chantez pas La reine des Neiges s’il vous plaît ! Ça suffit comme ça! Bon ok, si ça peut vous libérer, pourquoi pas…

Vous pouvez pratiquer cette respiration tout les jours dès que vous y pensez. Plus vous la faites, plus elle deviendra automatique.

Cette respiration vous aide à vous détendre, à prendre du recul, et surtout à débloquer la colonne d’air, pour ce qui nous intéresse ici : chanter.

Mettez vôtre cœur

 

Car cela touche tout le monde. Les enfants, les grand parents, les voisins, vraiment tout le monde. Si vous sentez vraiment la chanson ou si vous la chantez vraiment avec plaisir, cela sera parfait. La musique et le chant, tout particulièrement, sont fait pour ÊTRE PARTAGÉS. Si on ne donne pas de soi, cela n’a aucun sens.

Vraiment.

Absolument aucun.

Oubliez Whitney Houston

 

Et oui ! Je n’ai rien contre cette dame, mais enfin, c’est trop dur de commencer par là !

Les comptines sont les chansons qu’ à peu près tout le monde fredonne. La justesse est liée à la mémoire auditive. Quand vous étiez petit vous ne vous disiez pas: moi, je ne veux pas chanter car je ne chante pas juste. Vous appreniez les chansons car vous les aimiez bien. Et vous les avez apprises justes.

Alors soyez ami de ces chansons, et commencez par elles.

Ça tombe bien, c’est ce que les enfants préfèrent et que vous allez chanter avec eux.

Ça vous dit ?

Je vous lance un défi cette semaine : chantez au moins une chanson avec votre enfant en vous amusant et en oubliant tout jugement. Et partagez avec nous votre expérience à travers vos commentaires!