fbpx

Bonnes résolutions: l’astuce musicale pour les appliquer facilement

85% des Français ne tiennent pas leur bonnes résolutions de l’année. Ils ne les appliquent pas. Les engagements sont, tout simplement, oubliés.

 

A ce moment là vous, qui n’êtes pas français.e, me dites: « Ok,  mais moi je ne suis pas de cette nationalité là. Est-ce que j’ai plus de chances d’atteindre mes objectifs de début d’année? »

Et moi, après un petit rire jaune, je vous réponds: « non, les statistiques sont fermes. La non tenue des bonnes résolutions est quasi inhérente à l’être humain. »

 

Et boum! La dépression arrive. Comme ça. Sans prévenir.

 

Bon, allons, allons. Coupez cette musique maintenant.

 

Si vous êtes venu.e lire cet article, c’est parce que vous voulez avoir une super méga bonne astuce pour tenir vos bonnes résolutions, pas pour déprimer. 

 

D’ailleurs, si j’écris cet article, c’est pour participer à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog, et mon article préféré est celui-ci. Mais attention, ne lisez pas simplement l’article, pratiquez-le.

 

Alors, sans tarder, voici l’article qui vous redonnera de l’espoir!

 

Pourquoi une astuce musicale m’aidera à tenir bon ma résolution?

 

Pour répondre à cette question nous allons tout d’abord faire un voyage au cerveau.

 

Cet organe, on peut le décomposer de plusieurs façons, il n’y a pas une manière plus correcte de le diviser que d’autres, on le fait tout simplement pour mieux comprendre la partie la plus curieuse de notre corps humain.

 

Moi, je vais vous présenter trois parties: le cerveau reptilien, le système limbique et le cortex cérébral.

 

Cerveau reptilien

 

Commençons, donc, notre voyage!

 

Le mieux c’est d’entrer par la partie la plus basse du cerveau: le cerveau reptilien.

 

Il représente le 5% du cerveau et pourtant, il est tellement responsable de pas mal de nos actes.

 

D’abord, il est le grand récepteur d’informations auditives, kinesthésiques et gustatives. Il filtre, puis, il envoi les infos la haut. C’est à dire que s’il trouve une donné pas importante à son sens et bah, il ne la remonte pas. 

 

Exemple: vous êtes en train de faire un jeu avec votre enfant, vous êtes très concentré.e. A ce moment là votre conjoint vous parle. Mais malheur, votre cerveau reptilien décide que ce qu’il dit ne sert pas à faire l’activité que vous êtes en train de faire. Alors, il  ne remonte pas l’info. Et votre conjoint est furieux… Heureusement vous savez déjà quoi lui répondre: « ce n’est pas ma faute, c’est la faute de mon reptilien! » 

 

Il est le responsable également de nous mettre en mode SURVIE ou en mode NORMAL avec le sympathique et le parasympathique. 

 

Enfin, il s’occupe de tous les comportements automatiques: respiration, fréquence cardiaque, distribution énergétique, recherche du plaisir, reproduction, défense, etc.

 

Voyez? Petit, mais costaud!

 

Système limbique

 

Ensuite, on remonte un peu et on se retrouve dans le système limbique. 

 

Dans cette partie, on retrouve également un centre de tri, comme chez le reptilien, mais, cette fois-ci, pour réguler les émotions et la mémoire.

 

Il est le responsable de qu’on soit des êtres sociales et il permet également de réguler la température corporelle.

 

Cortex cérébral

 

Enfin, on fini par la partie la plus haute et la plus importante. Celle qui est en constante évolution: le cortex cérébral.

 

Celui-ci se charge de la raison, l’imagination, la planification, le jugement, les décisions, la conscience, etc.

 

Il fonctionne correctement que si le parasympathique est activé. Si le sympathique gouverne, tout le corps se met en mode ALERTE ROUGE, du coup, le cortex cérébral n’a pas le 100% de ses capacités.

D’où que les neurosciences n’arrêtent pas de répéter aux adultes: l’enfant apprend par le jeu, non pas sous la contrainte. Si l’enfant se sent menacé, le sympathique s’active et là… plus d’apprentissage mais, de SURVIE!

 

Et la musique dans tout ça?

 

La musique est partout voyons!

 

Ce qui est merveilleux de la musique est qu’elle a un pouvoir relaxant très important.

En effet, si vous écoutez une musique calme et relaxante, celle-ci va activer le parasympathique et le corps et votre cortex vont retrouver leurs fonctions normales. Ceci veux dire: capacité à apprendre, capacité à prendre des décisions et agir en conséquence!

 

Mais, c’est merveilleux!

On va pouvoir agir en conséquence de nos décisions!

 

C’est exactement ce qu’on veut réaliser avec nos résolutions.

 

Appliquer les bonnes résolutions

 

Ah bon?

 

Vous n’avez pas compris?

 

D’accord, c’est normal. J’ai sauté un pas… trop prise par l’enthousiasme.

 

Pour comprendre le système il faut déjà comprendre ce que ça implique une résolution, qu’elle soit bonne ou mauvaise, d’ailleurs. Bah oui, quoi, pourquoi ne pas faire des mauvaises résolutions? Je trouve ça réducteur quand même…

 

Bref, revenons à nos croches.

 

Quand on fait une liste de « bonnes » résolutions on mobilise le…

 

CORTEX CEREBRAL!

 

Oui! Bravo! Vous avez suivi! C’est génial!

 

Jusque là tout va bien, nous sommes conscients de choses qui ne vont pas et qu’on veut changer, donc on les liste et basta.

 

Sauf que, en général, si on ne se comporte pas  comme on le devrait c’est pour quelque chose.

 

Oui, là encore, c’est notre reptilien qui est en train de filtrer les choses de manière qu’il ne devrait pas.

 

Mince alors! 

 

Du coup, notre liste, réalisé en pleine conscience avec notre cortex cérébral est en complète et merveilleuse contradiction avec notre tout petit mais costaud cerveau reptilien.

 

Et là mes amis, c’est le court circuit assuré. 🤯

 

Vous comprenez, maintenant, pourquoi c’est difficile pour un être humain d’appliquer ses bonnes résolutions de fin d’année?

 

Mais heureusement, il y a LA MUSIQUE!

L’astuce musicale pour appliquer des bonnes résolutions

 

Vous êtes toujours avec moi? Car maintenant, ce serait le moment de vous réveiller: je vais vous dévoiler mon astuce!

 

Youhou! Celebrate mate!

 

Je vais vous guider pas à pas, mais, avant de commencer, il faut savoir une chose: ne prévoyez pas une longue liste de résolutions.

 

Il faut y aller pas à pas. Se mettre la pression pour devenir parfait du jour au lendemain ça ne marchera pas, même en musique. 😅

 

Donc le tout premier pas est de choisir une chose de votre liste.

Quelle est cette chose? Une activité régulière? Un changement d’habitude? Une action fixe?

 

Dans tous les cas, vous allez pouvoir appliquer la méthode, juste le temps d’automatisation sera différent.

 

Par exemple, si c’est une action isolé et fixe, il faudra juste utiliser la méthode une fois, faire la résolution et c’est bon, c’est coché.

 

Si c’est une habitude à changer ou une activité à faire régulièrement, cela prendra minimum 21 jours, car c’est le temps qu’il faut pour automatiser une nouvelle habitude.

 

C’est parti!

 

1- Nous allons mettre votre cerveau reptilien en mode parasympathique. Pour faire quelque chose qu’il croit que ça le met en danger (même si en vérité ça ne le met pas en danger), il faut absolument chercher la détente. Comme je vous le disais plus tôt, la musique est un excellent outil de relaxation et de motivation. Voici un article lié à ce sujet pour approfondir.

Donc, le premier pas est de mettre une musique qui vous fasse sentir bien, en sécurité, qui vous rappelle des moments de joie intense.

 

2-  Faire la première action qui vous permette de réaliser votre résolution. Si c’est arrêter de fumer, jetez ou donnez tous vos paquets. Si c’est faire du sport, prenez une vidéo de gym YouTube et faites. Si c’est faire des activités musicales avec vos petits, prenez l’activité gratuite du solstice d’hiver, lisez là, et préparez tout le matériel nécessaire pour la commencer.

 

3- Associez le souvenir d’euphorie et de bonheur pour avoir commencé à réaliser votre bonne résolution à la musique. Ne vous inquiétez pas, cet étape elle se fait plus ou moins toute seule.

4- Faites appel au maximum votre volonté et motivation. Mais en la sachant très précieuse et réduite, quand vous n’en aurez aucune, remettez la musique que vous avez choisi pour retrouver ce sentiment d’euphorie, de détente et de sécurité, pour recommencer à nouveau la résolution.

 

Cela a l’air simple? Ou difficile?

 

Je n’arriverai jamais…

 

Si vous n’essayez pas, cette phrase est vraie.

Tout est dans le mindset. 

 

L’astuce que je vous donne et pour faciliter la tâche à votre cerveau. Lui donner le bon mindset.

 

Mais il faut l’aider avec la constance.

21 jours pour les uns, 30 pour les autres. Après ça deviendra vraiment plus facile.

 

Je vous l’assure.

 

J’ai arrêté de fumer, je fais de l’exercice 4 fois par semaine (alors que le sport et moi, nous faisions deux), je suis devenue végétarienne.

 

Si j’ai réussi, ce n’est pas parce que je suis trop forte. C’est parce que je me suis donné les moyens.

 

Et quand j’ai un petit coup de mou, je prends mon ukulélé et je chante. Cela fait du bien à mon cœur et tout de suite passer à l’action deviens beaucoup plus facile.

 

Dites-moi en commentaires: quelle est votre résolution 2022?

 

Que la musique soit avec vous!

Expliquer le corps humain à travers le chant

 

C’est quoi le corps humain? Demande une petite de 5 ans beaucoup trop curieuse. 

 

Là, c’est le blanc total. Vous aimeriez répondre, mais, par quoi commencer?

 

Un frisson remonte de vos pieds jusqu’à votre tête. Vos mains tremblent. Des larmes involontaires sortent de vos yeux. Vos acouphènes deviennent de plus en plus fort. Vous sentez que les mots sont là, prêts à sortir de votre bouche… mais rien.

 

Ok. 

 

Pause:

 

Souvent on se retrouve avec des questions dont on connaît la réponse, mais on ne sait absolument pas comment y répondre

 

Cela vous est arrivé quand vous étiez étudiante à votre oral. Ça vous est arrivé avec le facteur qui veut vous vendre son calendrier. Même pendant votre mariage (si cela vous est arrivé) quand le maire vous a demandé: voulez-vous prendre pour époux Marianito Gonzalez?

 

Votre corps tremble, votre langue est chatouillée par les mots, mais une partie de votre cerveau est en conflit, et ne vous laisse pas vous exprimer.

 

Comme, quand on vous pose les questions: comment-on fait les bébés? quels sont les ingrédients du steak chez Mc Do? ou pire encore: pourquoi les mamans saignent tous les mois? (question qui va rejoindre étroitement la première question, d’ailleurs…)

 

Pourquoi le corps humain à travers le chant?

 

C’est une très bonne et logique question. 

 

Pourquoi me viens à l’esprit de vous écrire un article d’un si vaste sujet, qui n’est pas si demandé que ça?

 

Et bien, c’est la maîtresse de ma fille qui m’a inspirée, à vrai dire. Elle me disait qu’elle avait expliqué le système d’élimination d’urines, pour régler le problème qu’ont les enfants de 4-5 ans, qui ne veulent pas aller aux toilettes, car il y a toujours un truc de plus intéressant à faire.

 

Du coup, je me suis dit: « tiens, est-ce qu’on pourrait expliquer le corps humain à travers le chant? ».

 

Vous savez quoi?

 

Et bah… je ne suis pas la seule!

 

Figurez-vous qu’il y a quelques enseignants qui se sont déjà posé la question. Alors, cela veut dire que mon idée d’article n’est pas si tiré par les cheveux que ça!

 

C’est quoi le corps humain? Quel rapport avec le chant?

 

Mmm… beaucoup plus de ce que vous croyez!

 

Déjà pour chanter, vous avez besoin de votre corps: les cordes vocales, la langue, le palais, mais aussi les nasaux, les résonateurs qui se trouvent sur les pommettes, les poumons, le diaphragme, les abdominaux, les dorsales, la colonne vertébrale, et même tout le corps. Car tout le corps résonne quand on chante.

Parlons de tous les bienfaits du chant sur le corps!

 

Car, vu que nous sommes fait de vibrations énergétiques, et que le chant change notre vibration, et bien, il peut remettre en place bien des choses! 

 

Mais bon, ce sujet là je le laisse à la psychophonie, bien plus détaillée. Car ce n’est pas le sujet de cet article…

 

Si je le relie au chant c’est parce qu’apprendre le corps humain à travers le chant ou la chanson serait plus facile à mémoriser que juste en apprenant les mots. D’ailleurs, des études ont découvert que les malades d’Alzheimer avancés pouvaient se rappeler des paroles entières de chansons, alors qu’ils avaient tout oublié. C’est un investissement à long terme!

 

Et pour les enfants qui ont l’hémisphère droit qui prédomine (les « dys » et une partie de haut potentiels), qui ont du mal à mémoriser des mots sans les associer à une image ou à des sons, la chanson pourrait être la solution.

 

Quels chansons existent déjà?

 

Alors on peut sélectionner différentes chansons pour les différents âges.

 

On ne verra pas les parties du corps avec le même détail avec un petit de 2 ans, qu’avec un petit de 5 ans, évidemment. 

 

Du coup je vais mettre les chansons en ordre croissant par rapport à la difficulté de vocabulaire.

 

Commençons par nous échauffer avec celle-ci qui convient à tous!

 

Et continuons avec celle-là. Je trouve que la chanson est chouette, mais franchement je ferais trois fois le tap tap tap, et les fins de phrases, à personnaliser…

 

Allez, nous sommes prêts pour du plus dur!

 

Puis maintenant il faut bouger son squelette!

Et pour jouer au médecin:

Bon, je n’ai pas trouvé de chanson sur les organes… il va falloir en composer…

Mais voici une chanson liée à l’intestin:

Très élaborée comme le dit très bien la description de la vidéo.

 

Enfin, en voilà un répertoire assez exhaustif sur le corps humain pour les petits. 

 

Maintenant, vous avez peut-être votre cerveau comme ça:

Je vous invite à passer à des articles avec des chansons plus profondes dans ce cas là… 😁

 

Comment apprendre ces chansons?

 

Les meilleures manières d’apprendre des chansons sont de les mimer, ou de les danser. Comme ça les paroles seront associés à des images et des sensations, et le vocabulaire sera mieux acquis.

 

Une autre méthode est la répétition, ou en la racontant comme une histoire d’abord, puis en la chantant.

 

Enfin, vous pouvez associer la chanson à un moment particulier de la journée: avant de sortir par exemple, ou avant de manger, ou peu importe le moment que vous choisirez. Lorsque vous chanterez cette chanson là, l’enfant l’associera à ce qui viendra ensuite.

 

Un petit bonus pour les petits:

Commentez, partagez, likez, et à très bientôt!!

Du bonheur, de la sagesse et des rythmes intestinaux!