COVID-19 en musique

Plus d’école. Plus de sorties ni d’événements. Plus de parc. Et probablement, très bientôt, plus que la maison. Vive le COVID-19!!!

Je ne voulais pas écrire cet article. J’ai nié ce sujet depuis le début.

Avec tous ces infos contradictoires, je préférais fermer les yeux: mais c’est un complot! mais non, c’est vraiment dangereux! Mais non, regarde, il n’y a que 1% de la population qui est touchée! Mais non, tout ça c’est faux, les chiffres sont faussées, il n’y a plus de test de dépistage!

Pendant ce temps là, à côté des réseaux sociaux (que je vous conseille de ne pas trop approcher si ce n’est pour participer à des événements précis), le gouvernement nous annonce: plus d’école, deux jours plus tard, plus de commerce sauf ceux de nécessité primaire. Sortez le moins possible. Prenez soin des gens âgées, et ne les voyez pas. (Les pauvres… il faut faire quelque chose la dessus… mais je vous parlerai de toutes mes suggestions dans un moment).

A cela s’ajoute: les problèmes financiers, les préoccupations: on va vraiment avoir accès à un super-marché pendant tout le confinement? 

Enfin, je ne sais pas vous… mais… les bisous me manquent… terriblement…

Covid sans co-vie

Et, je ne sais pas vous, mais moi je déprimais, chaque jour un peu plus. 

Non pas par l’idée de faire des activités avec mes enfants, j’adore ça, vous le savez!

Mais plutôt par l’idée de ne pas pouvoir voir ma mère, qui devais venir le 1er Avril, ne pas pouvoir partir à la campagne, pour protéger mes beaux-parents, ne pas pouvoir voir les amis, ni même les amis voisins.

Nous sommes un animal qui vit et survie en meute. Nous ne sommes pas faits pour vivre isolés.

Même les loups les plus solitaires, ne le sont pas tant que ça. 

Covid-19 et les héros qui nous aident

Je pense au corps enseignant qui doit rester en poste, au cas où que les enfants du personnel soignant en ait besoin. Mais beaucoup d’entre eux sont sans enfant à l’école…

Je pense aux assistantes maternelles et le personnel des mini-crèches, réquisitionnées également pour garder les petits de nos sauveurs.

Je pense à tous ceux qui travaillent dans les hôpitaux, dans le médical. Ceux qui vont être à 100% sûrs d’être en contact avec le virus… et de travailler sans compter les heures, dans des conditions loin d’être les meilleures: manque de matériel, manque de personnel, manque de place.

Je pense à tous ceux qui travaillent dans l’hygiène, nos héros de tous les jours cachés. Qui vont toujours assurer la propreté des rues, que nos poubelles aillent à la déchetterie, que les autres maladies ne se répandent pas.

Sortir la tête du virus au nom de bière

Puis j’ai décidé de bien dormir. Me reposer. Je suis allée me coucher tôt, et me réveiller quand mes enfants se lèvent. 

Je console mes enfants, qui sont complètement perturbés. Ils ne comprennent pas ce qu’il se passe.

Je les dépose chez mes voisins, pour qu’ils profitent des derniers jours de sociabilité. C’est peut-être irresponsable. Mais, bon… Ce n’est pas nous qui sommes les plus concernés… Ni mes voisins.

Enfin, j’arrive chez moi, pour finir de préparer la semaine de la petite enfance. On en a besoin plus que jamais…

Et surtout, je me pose. J’ai des excellentes raisons pour remercier encore la vie? Oui, je les ai. Ok, alors, c’est bon. Je retrouve un peu de mon énergie.

J’ai énormément d’idées pour passer au mieux ce confinement.

Vous êtes prêts?

Idées pour dire @^ç§%* à Corona

  1. Demandez aux grands parents de télécharger l’application Skype, Zoom ou celle de votre préférence pour pouvoir communiquer en vidéo, en ayant les mains libres. Organisez des séances lectures de contes avec les enfants, ou qu’ils partagent un de leur savoir: une activité manuelle par exemple, une recette de cuisine. Comme ça les personnes âgées se sentent moins seules, les petits peuvent toujours voir leur grands parents, et vous, vous pouvez souffler un peu.
  2. Organisez des séances chorale: vous demandez cette fois-ci aux copains de l’école à se connecter en vidéo-conférence pour chanter ensemble les chansons apprises à l’école. En ce qui me concerne, je ferai ça avec les amis de mes enfants, et je ferai de même à travers Facebook live sur la page de Petit Doremi. N’hésitez pas à nous rejoindre!
  3. Faites un planning d’activités dans la semaine, vous pouvez vous inspirer de celui de l’école, mais en mieux: en respectant le rythme des enfants. Genre, si à l’école les lundi c’était jour de vélo, et bien, les lundis c’est le jour de vélo. Etc. 
  4. Pareil pour les repas, vous pouvez vous inspirer du menu de la cantine… et l’améliorer ou le modifier selon vos convenances. Le moins vous réfléchissez aux choses stressantes, le mieux vous vous portez, le plus loin et le virus!
  5. Combinez des activités calmes avec les physiques, n’essayez pas de leur faire des activités calmes tout le temps. Vous allez tous devenir fous, sinon. Vous pouvez organiser des parcours de motricité avec vos coussins, le canapé, tout sécuriser. Que leur chambre, ou votre salon, si vous n’avez pas de salle de jeux, se transforme de temps à autre dans la semaine pour se défouler.
  6. Faites une boum! Avec des thématiques différentes à chaque fois: années 60, années 70, la boum de la sucette, la boum de la girafe. Ça aussi vous pouvez l’organiser en vidéo-conférence à inviter tous les copains! Même que vous pouvez créer un playlist par Spotify ou Deezer, et la partager avec vos amis, pour que le jour J, vous soyez synchrone et ayez quand même un bon son!
  7. Bien sûr, vous avez toutes les activités que les enseignants ont suggéré. 
  8. Lisez les articles de Petit Doremi, c’est le moment d’appliquer!
  9. Guerre de coussins!!!!
  10. Enfin, vous pouvez assister aux événements que j’organise très prochainement: La semaine de la petite enfance du 22 Mars au 29 Mars; La chorale de la semaine: tous les mardis matins sur Facebook, on va chanter les chansons de l’école avec mes enfants et voisins, vous êtes les invités!. 

Solidarité versus COVID-19

N’hésitez pas à donner des coups de mains aux personnes âgées voisines. Leur proposer de faire leur courses quand vous faites les vôtres: il suffit que vous passent la liste sous leur porte, puis vous laissez leur courses derrière la porte. Vous voyez entre-vous pour le côté financier…

Ou alors un simple bonjour de temps en temps, derrière la porte toujours. Pour qu’ils se sentent moins seuls. 

Si vous jouez de la musique, faites comme les italiens: jouez dans le balcon!! Cela nous fera tous du bien. Vraiment.

Bon courage à tous!!

Du bonheur, de la sagesse et

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Si j'étais enseignant de PS...
Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.