Carnaval d’articles

Bonjour! Voici un article différents des autres.

Ah bon?

Oui. Je suis enthousiasmée car pour la première fois j’organise un événement inter-blogueurs sur le thème “La musique dans votre vie quotidienne”.

Pourquoi ce thème ?

Car :

  • On peut l’adapter à n’importe quel blog
  • Il est universel
  • La musique peut signifier des choses différentes pour chacun d’entre vous.

Règles à suivre

1. Qui peut participer ?

Tout le monde peut participer, il vous suffit d’avoir un blog ou un site sur lequel vous pouvez publier votre article et de respecter les règles qui suivent (il ne peut pas s’agir d’une page Facebook  car ce n’est pas un site web dans le sens traditionnel du terme).

2. Quelle est la date limite pour participer ?

Votre article doit être publié et votre email envoyé avant le vendredi 14 Juin 2019 à 23H59 (heure de Paris).

3. Comment participer ?

  • Votre article doit faire 500 mots au moins, et être écrit en français,
  • Vous devez le publier sur un blog ou un site vous appartenant ou sur lequel vous avez l’autorisation de publier des articles (une publication sur une page Facebook n’est pas possible)
  • Il doit porter sur le sujet “La musique dans votre vie quotidienne” et ne pas être hors sujet,
  • Il ne peut pas être composé, même partiellement, de contenu déjà publié ailleurs (Copyscape sera utilisé pour vérifier cela),
  • Pour ne pas que mon assistante s’arrache les cheveux à corriger les articles pour leur publication dans le livre, aucun article contenant plus de 3 fautes d’orthographe ne sera accepté. Utilisez bien votre correcteur orthographique (en voilà un génial et bien plus efficace que celui intégré à Word)
  • Il ne peut pas contenir de liens affiliés,
  • Une fois l’article publié avec le paragraphe, envoyez un email à petitdoremi@gmail.com
  • Si votre article respecte bien les règles je vous enverrai un email pour vous confirmer la prise en compte de votre article dans cet événement.
  • En participant à cet événement, vous acceptez que votre article soit intégrée dans un livre récapitulatif qui sera offert à mes lecteurs, et vous pourrez faire de même.

4. Taille de votre article

Votre article doit faire au moins 500 mots.

5. Récapitulatif de l’article

Courant juillet, je publierai l’article récapitulatif qui inclura une liste de tous les articles participant à événement, avec évidemment un lien vers ceux-ci sur Petit Doremi.com

Le classement des articles sera fait par ordre d’arrivée.

6. Publication du livre

Quinze jours après, je publierai le livre rassemblant tous les articles participant sur ce blog, si le nombre est suffisant. Vous pourrez en faire l’usage que vous voudrez.

7. Mentions à faire figurer dans votre article

Pour que votre article soit accepté vous devez obligatoirement inclure un paragraphe dans votre article contenant un lien vers un article de Petit Doremi (par exemple votre article préféré) et expliquant que votre article participe à cet évènement interblogueurs.

Voici une liste d’articles parmi lesquels vous pouvez choisir (mais vous pouvez choisir parmi tous les articles de ce blog : prenez simplement votre préféré 🙂 ) :

  1. Trois astuces pour une vie plus intéressante avec vos enfants
  2. Chanter les émotions
  3. Ce n’est pas bien la joie dans la musique

Exemple de paragraphe que vous pouvez écrire dans votre article :

Cet article participe à l’évènement “La musique dans votre vie quotidienne” du blog Des Livres pour changer de vie. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.

8. Blogs ne pouvant participer à l’opération

Les blogs interdits aux mineurs ou qui sont dans des thématiques illégales ou moralement douteuses (warez, etc.) ne peuvent pas participer à l’opération.

9. C’est parti !

Vous avez jusqu’au le vendredi 14 juin 2019 à 23H59 pour publier votre article et envoyer votre email.

Si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires et on vous répondra. Bonne chance et bon amusement, je suis impatiente de découvrir la place qui prend la musique dans votre quotidien et comment cela peut aider vos lecteurs.

3 astuces pour une vie plus intéressante avec vos enfants

Une vie intéressante avec votre famille vous manque? Avez-vous l’impression d’être tombé.e dans une routine pesante à la maison? Les journées se ressemblent les unes avec les autres, et vous ne savez pas comment remédier à cela?

Vous vous réveillez le matin et déjà vous êtes en train de courir. S’habiller et se disputer avec les enfants pour les habiller , petit déjeuner (allez, il faut manger là!), brossage de dents (c’est la troisième fois que je vous le dis! venez vous brosser les dents!), entre deux éventuellement prendre une douche et se maquiller pour aller au travail (si on travaille, sinon, la douche passe à la trappe…). Les affaires! Les oublier serait juste un cauchemar!

Puis la journée n’est pas mieux, que ce soit au travail ou à la maison toujours la même chose, le soir on doit aller chercher les enfants, leur donner à goûter, parc, jeux, bain, dîner, re brossage de dents, histoires, luttes pour qu’ils aillent se coucher jusqu’au dodo.

Et cela tous les jours, même les week-ends.

Vous ne savez plus quel jour vous vivez tellement ils se ressemblent.

Au bord du burn-out car il y a énormément de choses à penser, à planifier, à anticiper. Et votre tête est si remplie qu’il ne rentre même pas une décision de plus, pas une idée, et surtout pas de créativité.

Puis votre conjoint.e vous demande ce que vous voulez regarder ce soir, ou ce que vous voulez faire pour les vacances, et là c’est trop. Vous n’arrivez pas à réfléchir.

Je pense qu’on y passe tous par là: papa, maman, indistinctement.

Alors, quand Laura du blog Cosmétique info a proposé l’évènement inter blogueurs sur le thème “Tous les jours un conseil pour une vie plus intéressante”, j’ai décidé d’y participer en écrivant cet article. Je me suis dit que peut-être je peux vous donner quelques astuces pour rendre votre vie quotidienne plus amusante et palpitante.

C’est quoi une vie plus intéressante?

Alors là, ça dépend de vous bien sûr…

Il y en a qui pensent qu’une vie plus intéressante est de pratiquer des sports à haut risque, d’autres trouvent plus plaisant de pratiquer un art quelconque, ensuite nous avons ceux qui préfèrent une vie spirituelle, et encore ceux qui veulent vivre en famille dans une belle maison.

Tout est valide, même les options auxquelles je n’ai pas pensées.

Intéressant, selon le Larousse est quelque chose:

  • Qui suscite l’intérêt : Un conférencier intéressant.
  • Qui retient l’attention par quelque trait particulier : Avoir un visage intéressant.
  • Digne de considération, qui mérite une attention bienveillante : Ces gens-là ne sont pas intéressants.
  • Qui sert les intérêts matériels ; avantageux.

Donc la définition est très vaste et subjective.

Même qu’elle pourrait varier d’un jour à un autre, d’une période à une autre, etc.

Avant que j’aie des enfants, une vie intéressante pour moi était de voyager régulièrement, jouer des concerts, voir des amis, accomplir des défis.

Maintenant une vie captivante serait pour moi de passer une journée amusante avec mes enfants, sans disputes, avec des bons repas, un soleil radiant dehors pour goûter dans le parc, avoir un travail qui me permette de voir mes enfants mais en même temps de voyager avec ou sans eux. Enfin, ma perception a un petit peu changé. Même si j’aimerais toujours avoir la vie passionnante que je voulais avant, maintenant elle inclut mes enfants avec le rythme que cela implique.

Comment arriver à avoir une vie plus intéressante?

D’abord vous allez devoir définir ce que vous entendez par vie intéressante.

On ne peut atteindre un but si on ne le connaît pas avant.

Une fois que vous savez ce que vous voulez, vous pourrez voir plus clairement ce que vous pouvez réaliser afin d’approcher cette vie meilleure.

Ensuite vous allez vous attaquer au comment améliorer votre quotidien à la maison.

Quand nous avons des enfants en bas âge, nous rencontrons plein de défis: notamment la PATIENCE. En parlant avec des parents d’enfants plus âgés, on me disait que pendant cette période nous sommes plus sur les nerfs avec des conflits d’intérêt.

Par exemple: à partir de l’âge de 18 mois plus ou moins, selon l’enfant, les petits veulent “faire tout seuls”. C’est super, génial, nous avons envie plus que tout qu’ils deviennent autonomes!

Sauf que…

A 8h nous devons quitter la maison pour les emmener à la crèche/école/assistante maternelle. Nous n’avons pas du tout un temps indéfini pour s’habiller. C’est là que le conflit d’intérêt survient.

D’un côté nous avons un petit bébé qui veut apprendre à mettre ses chaussures, et qui pense prendre tout le temps qu’il faut pour ça.

D’un autre nous sommes nous. Nous voulons arriver à l’heure.

ROUND 1: gling gling gling (les cloches du ring sonnent)

Parents: allez, vite, on se dépêche, on met les chaussures!!

Enfant: bruit de quelqu’un qui essaye de mettre les chaussures

Parents: tu veux que je t’aide mon.ma chéri.e?

Enfant: non! tout seul!

Enfant 1 point, parent 0.

 

ROUND 2:

 

Parent: tu as mis tes chaussures à l’envers! Vas-y! Je t’aide!

Enfant: non! tout seul!

Parents: non, mais vas-y, il faut y aller là! Vas-y, je t’aide! Tu mettras tes chaussures un autre jour OK?!

Enfant 1 point, parent 1

 

ROUND 3:

 

Enfant: pleurs et cris NON!! TOUT SEEEUUUL!!!

et la crise dure pendant un moment, ce qui nous met finalement en retard…

Personne ne gagne.

Et ça, c’est sûr, personne ne le trouve intéressant.

Donc, voyons trois astuces pour rendre notre vie quotidienne plus amène, amusante et moins conflictuelle.

Astuce 1

Et si on commençait bien la journée?

J’ai remarqué que quand on la débutait avec de la bonne humeur et des actions d’amour et de joie, les conflits diminuaient énormément.

Du coup, je me suis mise un mot sur les murs: fais lui un câlin.

Saviez-vous que se prendre dans les bras pendant 20 à 40 secondes diminue les maladies, améliore les relations, atténue la mauvaise humeur et les émotions du genre la colère, la tristesse ou la peur? Et bien oui. Un acte aussi simple que celui-là!

Après le câlin, une chanson de bonjour.

Car chanter chauffe la voix, le cœur et change l’Energie négative en positive en un rien de temps!

Alors j’ai inventé une chanson de bonjour, où chacun peut exprimer ce qu’il a vécu dans la nuit, et où nous racontons à l’enfant ce que nous allons faire dans la journée. En général ça les rassure, et ils adorent chanter.

Voici quelques options trouvés sur YouTube:

Cette dernière il faut vraiment l’adapter: à la fin on peut dire, et “viens t’habiller” ou “viens petit déjeuner”, par exemple.

Astuce 2

Trouver des chansons pour chaque activité qui cause problème. Et si possible toujours la même chanson.  La chanson aura une double fonction:

👌 prévenir l’enfant que son activité actuelle doit se finir pour commencer l’activité que vous suggérez,

✨ motiver à faire l’activité avec joie

Voici quelques propositions:

Astuce 3

Parfois nous sommes grognons, rien ne va. 

Les enfants ne veulent rien choisir, tout est catastrophique, nous sommes irrités, et les cris peuvent vite arriver. Et ça, ce n’est pas du tout intéressant…

Alors, pour que ça le devienne, j’applique la technique de remerciements. On prend un moment pour remercier tout ce que l’on a: un toit, à manger tous les jours, des jambes, des bras, des yeux, des jouets, etc.

Nous le faisons avant le repas généralement, ou lors d’une crise “tout est horrible et il n’y a pas de solution” qui vienne des enfants ou des parents, d’ailleurs 😉

Je n’ai pas trouvé de chanson de remerciement adapté aux enfants, mais rien ne vous empêche de changer les paroles d’une que vous aimez bien. Voici une chanson de remerciement qui pourrait vous inspirer, et assez facile à adapter je trouve:

J’espère que ces astuces vont vous donner un goût de renouveau et rendre votre quotidien plus divertissant. 

Dites-moi dans les commentaires si vous avez été inspirés, si vous avez d’autres chansons qui pourraient vous aider dans votre quotidien. Et n’hésitez pas à partager si vous trouvez que cet article peut convenir à quelqu’un de votre entourage.

Beaucoup de bonheur, de sagesse et du rythme congolais.

 

Posez-moi vos questions, je les réponds!

Avez-vous des questions à me poser?

Vous voulez avoir des astuces concernant les chansons pour enfants, plus d’exercices ou activités musicales à faire, des doutes de comment implémenter tous mes conseils? Vous pouvez demander tout ça et bien plus!

Voici un article différent des autres.

Pour commencer, je vous parle en vidéo, qui a été montée par moi… Ou là là là! Alors je vous demande dans un premier temps, de la compassion, car il y a vraiment beaucoup de choses à améliorer. Mais ne mettons pas les bœufs avant la charrue (ou comme l’expression le dise en vrai…)

Comme je vous l’explique dans la vidéo, j’aimerais que vous me posiez vos questions, toutes les questions que vous puissiez avoir, et je tenterai de les répondre à travers de courtes vidéos.

Vous pouvez les poser en dessous de cet article 👇👇👇

Surtout lâchez-vous! Car j’aimerais vraiment vous aider à que vos enfants aient accès à la musique d’une manière ludique et simple.

Transcription vidéo

Bonjour! Je suis Eirene de Petit Doremi. 

Alors je vous fait cette vidéo car j’aimerais, à partir de maintenant, répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir de comment aborder la musique avec vos enfant de 0 à 7 ans.

Si vous avez des doutes, si vous avez essayé des choses à la maison mais vous ne savez pas trop comment les appliquer. Vous avez rencontré des difficultés à les appliquer? 

Et bien n’hésitez pas à poser des questions au dessous de cette vidéo. Car jusqu’à présent j’ai écrit des articles, mais je ne sais pas du tout si je répond à votre problèmatique.

Alors j’attend vos questions!

N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube pour être le premier à voir les nouvelles vidéos publiés!

Du bonheur, de la sagesse, et du rythme électrique

 

 

Chanter les émotions 1/3

Saviez-vous que chanter aide à verbaliser ce que l’on ressent? Chanter les émotions peut aider les enfants à comprendre un peu mieux ce qui leur arrive.

C’est pour cela que dans ce 26ème article du défi “comment aborder les émotions à travers la musique” je vous ai concocté une compilation de chansons que vous pourriez chanter avec vos enfants.

Bien sûr, ce ne sont pas de chansons à chanter sous l’emprise de l’émotion… D’abord il faut l’apprendre, la comprendre. 

Je pense que c’est un excellent moyen pour parler de ce ressenti, de ce qui nous arrive tant physiquement comme mentalement. Évoquer les raisons, ce qu’on a envie de faire quand on est dans tel ou tel émotion. 

Quand les enfants ont moins de trois ans, ils n’ont pas ni le vocabulaire, ni la maturité pour comprendre. Leur cerveau reptilien est celui qui les guide. Le cerveau logique est en train de se construire. Du coup, chanter des chansons simples qui en parlent peuvent l’aider à comprendre le lien entre l’émotion et la cause, puis petit à petit aussi la conséquence. 

A partir de 4 ans le langage commence à s’acquérir et se maîtriser. Du coup la chanson va être de mieux en mieux comprise, elle pourra être de plus en plus complexe et exprimer ainsi ce que l’enfant ressent. 

Pour cette première parti, je vous ai sélectionné des chansons pour différentes âges. Parfois les paroles sont longues, et selon l’âge il ne faut pas hésiter à raccourcir à un couplé et un refrain. Les grands peuvent apprendre toute la chanson, l’analyser, trouver des exemples dans leur quotidien, et même trouver une chorégraphie.

Allons chanter les émotions!

Alors voici la liste:

Pour la colère

Pour moi cette chanson on peut la chanter avec des enfants qui ont jusqu’à 3 – 4 ans, pas plus. Bien sûr les bébés ne chanteront pas. A partir de 2 ans ils commenceront à chanter quelques mots. Mais avec la chorégraphie elle doit marcher d’enfer!

Cela n’est pas une chanson, même si lui ajouter de la musique peut être facile (peut-être je vous le chanterai une prochaine fois). Mais elle peut très bien marcher à partir de 4 -5 ans. Comme vous voyez il y a aussi une chorégraphie à apprendre.

La tristesse

Cette comptine toute simple est idéal pour les moins de 3 ans. Elle est courte et efficace. On peut expliquer à l’enfant que comme le lapin, nous pouvons être tristes quand on arrive pas à faire quelque chose. Mais quand on persévère la tristesse s’en va pour laisser place à la joie d’y arriver!

Celle-ci est pour les plus grands. Selon l’âge vous pouvez diviser la chanson ou l’apprendre en entier. Personnellement je chanterais un couplé et un refrain pour les PS et MS, deux couplés et refrain pour GS, toute la chanson pour les 6 -7 ans. Pour l’apprendre on peut commencer par aborder le sujet: “comment te sentirais-tu si tu perdais ton doudou?”, et les emmener petit à petit aux paroles de la chanson.

La peur

Chanson pour les moins de 3 ans alternative à “promenons nous dans le bois”. Les enfants de 2 ans par exemple ont tendance à jouer qu’ils ont peur du loup, cette chanson peut les amuser.

A apprendre aux enfants à partir de 4 ans, à condition de diviser la chanson, car un peu longue. Déjà à 5-6 ans ils peuvent l’apprendre en entier. Elle est facile à chorégraphier, et elle est très parlante aux enfants.

Le dégoût

Une autre chanson d’Alain Schneider super rigolote pour parler des choses dégoûtantes! Pour les enfants à partir de 4 si on simplifie la chanson, et on doit la décortiquer, car beaucoup de vocabulaire d’un coup! Même moi (en sachant que le français n’est pas ma langue maternelle, mais j’ai un petit niveau de français quand même) j’ai dû recourir au dictionnaire pour certains mots… 😂

Je n’ai pas trouvé évidemment de chanson du genre pour les petits… mais je pense qu’il n’y a pas besoin de parler du dégoût au moins de 3 ans. Ils découvrent le monde, rien ne les dégoûte encore…

La joie

Ici je vous laisse la liberté de trouver. Il y en a pour tout les goûts, les âges. Toutes les comptines de ronde, par exemple, sont un excellent exemple, même si les paroles, auxquelles on ne prête pas attention, ne sont pas toujours très… politiquement correctes…

Dites moi en commentaire les chansons qui vous viennent à l’esprit pour chaque émotion, ce sont les mêmes que je vous ai proposé? vous en avez d’autres?

La semaine prochaine je vous prépare une deuxième partie de chansons… originelles!!

D’ici là, je vous souhaite le bonheur, la sagesse et des rythmes bossa.

 

Ce n’est pas bien la joie dans la musique

Vos enfants sont TROP joyeux. Excités même. Ils faut les calmer?

Ils sont un peu comme cette chanson:

Il y a des jours comme ceux où nos enfants reviennent de chez Papy et Mamy, ou alors ils ont fêté un anniversaire avec plein de bonbons, ou des jours qu’ils savent qu’il y aura du monde à venir et qu’ils auront le droit à l’apéro.

L’APEROOOOOO!!!!

Wuuuuuuhuuuuuu!!!

Alors ça chante, ça crie, ça saute partout dans tous les sens. Les voisins d’en bas, d’en haut et même ceux d’à coté, pour ceux qui n’ont pas de maison, se demandent si la révolution est arrivée chez eux.

Ou alors c’est peut-être une bande de punks qui a décidé de faire la fête tôt… beaucoup trop tôt pour un punk… tellement tôt qu’on se doute que ce ne soit pas la bonne réponse…

La fête pour un punk c’est davantage ça:

Et vue notre condition, parfois on aimerait y être… 😨😅😂

Non, nos enfants c’est plutôt ça…

 

via GIPHY

Quand ils sont comme ça, nous avons la fâcheuse tendance…

mmm….

comment dire?

à être un peu casse fête…

“Calme toi! tu es trop excité!”, “NE CRIEZ PAS!!!”, “les enfants, vous avez le droit d’être contents, mais là c’est TROP”.

Trop?

La première fois que j’ai entendu des adultes dire ça aux enfants, j’ai été un peu surprise…

Voilà pourquoi je me suis dit que mon 25ème article du “défi comment aborder les émotions à travers la musique”, allait parler de la si redoutée joie.

Arrête ta joie, tu me fais mal aux oreilles

Oui, je suis sure que vous avez entendu cette phrase, bon, d’accord, pas comme ça, mais… presque…

D’ailleurs ils en parlent dans cet article, et vous aurez des astuces pour travailler avec ça dans cet article.

Quand je suis arrivée en France c’est la première chose que j’ai remarqué: le peu de tolérance aux expressions de joie. Je n’avais pas ressenti la même chose en tant que adolescente ou enfant dans mon pays (Uruguay, Amérique du Sud, ou si vraiment vous ne situez pas regardez ici).

J’avoue qu’en Uruguay, nous avons énormément d’opportunités pour exprimer la joie, comme le Carnaval, les spectacles de rue, de murga, et même qu’on peut chanter et danser spontanément dans la rue, et les gens vont accueillir l’événement plutôt joyeusement. C’est pareil pour la joie des enfants. D’ailleurs on rigole et on crie avec eux.

Nous n’avons pas de problème à applaudir les feux d’artifices, les atterrissages des avions, à sauter de joie quand on voit quelqu’un qu’on aime bien, et le prendre fort dans nos bras.

Il y en a qui cataloguent les latino-américains de grands enfants à cause de cela.

Oui, peut-être…

Du coup je vous pose la question: est-ce un mal?

Vivre la joie

OK, je ne vais pas vous demander de sauter et crier de joie la prochaine fois que votre enfant l’exprime en plein milieu d’un enterrement. N’ayez crainte.

Bien sûr, il y a des lieux où exprimer sa joie est un peu déplacé… (vraiment?)

Mais, on peut commencer à faire un exercice pour s’entraîner à être plus tolérant aux bruits et expressions de celle-ci.

Voyons comment s’aider du meilleur outil, à mon sens, pour ce faire: LET’S PLAY MUSIC!!!!

3 astuces pour connecter avec votre joie et celle de votre enfant

Première astuce:

Quelle est la chanson sur laquelle vous dansiez, quoi qu’il se passe, quand vous étiez dans un âge moins sérieux?

Mettez-là.

Allez-y, vous n’avez plus l’excuse que vous avez perdu le CD ou pire: la cassette, vous avez Spotify, Deezer ou Youtube maintenant.

Montez le son.

DANSEZ!!!!!!!!! et chantez, et profitez de ce moment de joie et de bons souvenirs en les partageant avec vos enfants.

Deuxième astuce:

Quelle est la chanson préférée de votre enfant? Celle qui le fait danser quoi qu’il se passe, qui le met en complète extase.

Mettez-la.

Montez le son.

Et répétez la même opération que pour l’astuce précédente.

Troisième astuce

Prenez vos habits les plus fous ou déguisez-vous (enfants aussi). Si vous le souhaitez, vous pouvez même vous maquiller. Mettez beaucoup de couleurs, sortez de votre zone de confort.

Ensuite, vous pouvez prendre des articles sonores comme des tupper-ware, casseroles, flûtes à bec, appeaux, tambours, ou ce que vous avez de bruyant chez vous.

Si vous n’osez vraiment pas déranger les voisins allez dans un parc ou forêt, si vous n’en avez pas, chez-vous.

Vous allez jouer sans retenue. Il y a des réticences qui arrivent à votre tête?, jouez plus fort! C’est l’heure de guérir. Vous avez le droit d’exprimer votre joie. La joie est positive et emmène des choses positives. La joie est la santé, l’abondance, l’éveil spirituel, l’intelligence. Rien ne vaut d’être vécu si ce n’est pas avec joie.

Alors, SOYONS JOYEUX.

Dites-moi en commentaires les chansons qui vous donnent la joie et l’envie de danser, j’ai envie de danser avec vous!!!

Je vous souhaite du bonheur, de la sagesse et du rythme binaire.