fbpx

Six activités musicales pour un meilleur coucher des enfants

Avez-vous du mal à gérer le coucher d’enfants qui n’ont pas envie de dormir?

 

Bébé a du mal à s’endormir tout seul.

Le petit a toujours beaucoup de choses à faire au moment d’aller faire dodo:

 

  • j’ai soif!
  • j’ai envie d’aller faire pipi
  • je veux faire caca
  • l’étiquette du pyjama me gène
  • j’ai encore faim

 

Ou alors il peut déjà exprimer qu’il a peur des cauchemars, de l’obscurité ou d’être tout seul.

 

Du coup, vous vous posez énormément de questions: 

  • est-ce que je suis en train de l’habituer à ma présence et il aura besoin de moi pour s’endormir jusqu’à ce qu’il ait 30 ans?
  • pourrais-je avoir une vie de couple?
  • je le laisse pleurer ou pas?

 

Mais surtout: comment gérer le coucher des petits sans qu’ils soufrent et en pensant à vous en même temps?

 

Réponse en vidéo:

Dites moi en commentaires l’activité musicale qui résonne en plus chez vous!

 

Co-dodo versus coucher des enfants dans leur chambre

 

Comme je vous le dis dans la vidéo, ils existent actuellement différentes opinions concernant le coucher des enfants. 

 

Les uns prônent le co-dodo jusqu’à ce que la mère ressente le besoin de mettre bébé dans sa chambre.

C’est le choix pour lequel j’ai opté et que toutes les femmes allaitantes font en général. On dort avec bébé jusqu’à ce qu’il ne tête plus la nuit.

 

Selon l’enfant y en a qui restent faire co-dodo jusque tard, d’autres, comme les miens, qui vont plus tôt.

 

Encore une fois, je ne pense pas qu’il y ait de recette magique.

Moi j’ai fait ce choix pour une question de commodité. Me lever dans la nuit pour aller allaiter mon enfant est fatiguant, si je veux avoir des journées zen avec mon enfant et ma vie en général, il faut que je prenne soin de mon sommeil.

 

Il y a certains psychologues qui pensent que faire du co-dodo jusque tard est une excuse de la mère pour ne pas reprendre une vie de couple. Comme je l’expose dans cette vidéo, c’est une idée fausse, bien entendue. On n’a pas besoin de bébé pour les excuses 🤣🤣.

 

Mais du coup ça explique le choix d’autres parents à ne pas faire du co-dodo à partir du 3ème ou 6ème mois. 

 

Il y a aussi ceux qui sont convaincus qu’il faut que l’enfant soit autonome dans son sommeil depuis très tôt. Il est nécessaire que le petit trouve tout seul comment s’endormir pour ne pas avoir des problèmes de sommeil plus tard en tant qu’adulte.

 

Enfin, nous avons ceux qui disent que les enfants ont besoin de dormir en tribu jusqu’à l’âge de 5-6 ans. Que les enfants développent un sentiment de sécurité et de confiance ainsi et du coup après ils sont mieux préparés à la séparation.

 

Chaque famille un monde

 

Pour être très sincère avec vous, je ne crois qu’aucune théorie soit valable pour une généralité des personnes. 

 

J’ai culpabilisé énormément de fois quand je lisais sur le co-dodo jusqu’à 6 ans, j’ai culpabilisé plus quand je lisais qu’il fallait que l’enfant soit autonome. 

 

Puis, on observant les choses de plus prêt, tout dépend tellement de comment les parents vivent les choses.

Quand les parents sont épanouis, les enfants le sont aussi, peu importe le choix de coucher que l’on fasse.

 

J’ai découvert que le plus important c’est de faire un choix, l’assumer et être prêt à être souple quand la situation se présente.

 

Votre petit fait un cauchemar, il veut dormir avec vous: bien sûr!

Bébé veut dormir tout seul: bien sûr!

 

Parfois on se prend la tête à élaborer des théories compliqués, en essayant de mettre tout le monde dans des cases. Mais l’être humain est plus complexe que cela.

 

Alors, faites comme vous le sentez!

 

Maintenant vous avez 6 techniques musicales pour vous aider!!

 

Je vous souhaite du bonheur, de la sagesse et des rythmes syncopés.

chansons d'hiver

Chansons d’hiver pour bébé de 2 et 3 ans

Quelles chansons d’hiver chanter pour des petits de 2 et 3 ans? Comment être dans le thème d’hiver, sans toucher Noël?

 

L’hiver est une période qui va du 21 Décembre au 20 Mars. Il n’y a pas que Père Noël et les cadeaux!

D’ailleurs, si vous cherchez d’autres idées pour passer un hiver musical, vous pouvez voir cet article.

 

En effet, vous avez bien raison. Cette saison est remplie de fêtes pour casser avec cette ambiance froide, obscure et morose.

Il y a, donc, pas mal de choix pour les chants et les activités.

 

Toutefois, ce n’est pas si simple à trouver des chansons qui soient adaptées pour les petites sections.

 

C’est pour cela que j’ai fait un cahier d’activités musicales d’hiver pour les âges de 2 et 3 ans, autour de chansons ou poèmes mis en musique.

 

Chansons d’hiver pour tous les goûts

 

Il fait sombre et froid. La nature est en état d’hibernation.

 

Et nous, faisant partie de cette nature, nous avons envie également de s’endormir avec elle.

 

Alors, pour tenir bon, vous avez des fêtes qui vous rappellent la lumière, comme la Chandeleur, qui vous rappellent les couleurs, comme le Carnaval, ou l’amour à la Saint Valentin.

 

Des airs qui réchauffent votre cœur refroidi par l’ombre des journées courtes et des gèles. 

 

Vous allez retrouver dans cette article, mon interprétation de différentes mélodies, parfois carrément ma musique.

 

J’espère que vous allez en sortir réjouis!

 

Comptines pour bébés de 2 et 3 ans

 

La première chanson est une version de “clic clac tes mains”, pour travailler les tempi:

 

Ensuite une musique pour travailler les nuances:

Celle-ci pour travailler le rythme:

Le tour des figures rythmiques:

Une comptine pour fêter l’amour qui nous portent nos enfants:

Une comptine version espagnole en ternaire:

Et la même version anglaise!

Si les activités qui correspondent à ces chansons vous intéressent, faites moi signe! Car j’ai un cahier d’activités hivernales pour enfants de 2 et 3 ans qui vous attend au chaud!

 

Je vous souhaite du bonheur, de la sagesse et des rythmes rapides pour se réchauffer!

Chansons qui accompagnent la préparation de la pate à crêpes

Comment fêter la chandeleur d’une manière originale? Préparer la pate à crêpes en musique?

 

Nous sommes le jour de la chandeleur et c’est toujours pareil: qu’est-ce qu’on mange aujourd’hui?

Des crêpes!! – crient les enfants super heureux.

 

Oui, c’est super, les enfants sont toujours joyeux quand il s’agit de faire la fête et manger de crêpes. Mais vous… vous aimeriez vous distinguer!

 

Si vous faisiez une chandeleur pas comme les autres? Une où à la fois on apprend les origines de cette fête, on s’amuse ET on mange de crêpes.

 

Essayons donc d’assouvir votre besoin d’originalité.

 

Mais avant, commençons par regarder l’histoire de cette fête:

 

Les origines de la chandeleur

 

La fête de la chandeleur est une fête religieuse qui rappelle le combat de la lumière contre l’obscurité.

Elle rappelle également le prolongement des jours puis l’arrivée des premières semences.

 

Tout comme le nouvel an Chinois, ça annonce que bientôt les jours froids et difficiles de l’hiver finiront, laissant la place aux nouvelles naissances et opportunités.

 

C’est une fête suffisamment forte symboliquement pour la célébrer en grand!

 

Chaque culture la fête à sa façon, mais ici on France on fait des crêpes qui symbolisent le roue solaire, offrande faites aux divinités pour que le blé ne manque jamais.

 

Alors, je vous imagine déjà avec énormément d’idées pour fêter cette Chandeleur d’une manière atypique!

 

Préparez la pate à crêpes en chantant

 

Voici des chansons pour accompagner la préparation de vos crêpes:

Une fois que vous avez préparé la pâte à crêpes, passons à la décoration.

 

Mettez des bougies, ou des fausses bougies partout!

La lumière des chandelles doit Reigner dans votre demeure. 

 

Puis, vous allez préparer des histoires bruitées qui symbolisent ce combat entre le jour et la nuit, entre la clarté et l’obscurité, entre la joie et la tristesse ou la peur. 

 

Ensuite, vous pourrez faire une petite séance d’improvisation instrumentale en recréant cette guerre.

Les uns sont la lumière, les autres l’obscurité et vice-versa pour qu’il n’y ait pas de jaloux.

 

Profitez pour remercier tout ce qui est positif dans votre vie!

 

Enfin, voici d’autres propositions de chansons pour fêter la chandeleur:

Chansons pour préparer la pate à crêpes

 

J’espère que cet article court vous ai aidé à trouver des manières originales de fêter cette journée formidable.

 

Comment la fêtez vous normalement? Quelles sont vos crêpes préférées? Partagez en commentaires!

 

Je vous souhaite le bonheur, la sagesse et des rythmes techno.

Apprendre à compter en musique

Votre enfant a du mal avec les chiffres? Comment faire pour l’aider? Peut-on apprendre à compter en musique?

 

Un bilan qui vient de l’école qui dit que votre enfant n’arrive pas à reciter la comptine numérique. Il ne sait pas reconnaître les nombres ou autre…

 

Quoi faire dans ces cas là?

 

Je vous avoue que, quand il s’agit des enfants de maternelle, j’ai tendance à dire que chacun grandit et apprend à son rythme.

 

Mais voilà que ce bilan m’arrive à moi… et pour tout vous dire, je ne suis pas très bien.

 

Quelque part en moi a l’impression de ne pas  bien remplir mon rôle.

 

Toutefois, avant de désespérer et tomber dans des émotions qui ne vont servir à personne, asseyons nous et réfléchissons 😊.

 

Se regarder pour mieux regarder notre enfant

 

Vous avez tous été confrontés à l’échec.

Moi aussi.

 

En général, cette non-réussite du passé nous laisse une mauvaise saveur. Soit parce qu’on nous a “trop” grondé, soit parce qu’on s’est senti un fiasco.

 

Evidemment, nous ne voulons pas la même chose pour notre enfant. Hors de question qu’il ait un sentiment de déception durable. 

Encore moins en maternelle, mais c’est pareil en élémentaire.

 

Quand on se sent déchus, on a l’impression que nous sommes comme ça: des ratés. Alors nous devons faire notre maximum pour que l’enfant s’en sorte sans qu’il se condamne, ou que l’on mette dans une case de défaite.

 

Une fois que l’on se sépare de nos douleurs et mauvais souvenirs d’enfance, on pourra observer notre enfant. Trouver une solution au problème momentané.

 

Car ce n’est que ça: un obstacle par lequel il passe en cet instant même. 

Un petit caillou sur le chemin.

 

Apprendre à compter: c’est quoi?

 

Dans un premier instant, compter c’est savoir reciter par cœur des chiffres dans un ordre croissant.

 

Sauf que pour un petit, les chiffres sont encore abstraits. Les nombres ce sont des mots qui ne correspondent pas à grande chose.

 

Du coup, la première chose qu’il faudrait envisager, c’est de rendre ces mots moins extraterrestres.

 

Normalement à l’école on voit les chiffres avec le nombre d’objets correspondants. Ceci est facile jusqu’à dix.

C’est après que ça se corse.

 

Sauf que pour mon enfant en particulier, il a du mal bien avant.

 

Je suspecte même un simple manque de motivation pour apprendre à compter.

 

Pourquoi?

 

Je pense que là est la clé pour résoudre ce petit inconvénient: découvrir le pourquoi compter ne l’intéresse pas.

 

Quand je vois ces camarades compter pour jouer au cache-cache ou pour savoir combien d’objets il y a sur la table, ça a l’air de les amuser.

Mais pas à lui.

 

Curieux…

 

Motiver l’enfant pour qu’il aime apprendre à compter

 

C’est ici que je vais rentrer dans une phase expérimental.

 

Je n’ai jamais rencontré cette difficulté avant, donc, je ne me suis jamais posé la question de comment trouver à résoudre ça.

 

C’est ainsi que je pense tenter différentes solutions, toutes dans mon domaine, car c’est celui que je connais le mieux et que je pense lui sera bénéfique: la musique.

 

Mais cela va me demander une réflexion importante, car je n’ai jamais vu les maths à travers la musique. Le langage, pas de problème, mais les nombres… on va rarement plus loin que quatre. 😋😂

Enfin, on peut s’attaquer aux métriques impaires, mais… je ne crois pas que ça parle tellement à un enfant au delà de 5.

 

Piste 1: apprendre à compter en chantant

 

Toutefois, instinctivement, la première chose qui me viens à l’esprit de tenter ce sont les chansons. Heureusement, j’en ai trouvé et pour quelques heures de comptine:

 

La répétition est généralement très efficace. La constance et la persévérance étant le secret de tout succès.

 

Piste 2: apprendre par des exercices

 

Par contre, je vais également tenter quelques exercices de brain gym en rythme. Si par hasard y aurait un souci hémisphérial, ça devrait se résoudre rapidement en pratiquant ces exercices régulièrement.

Surtout on va pratiquer les exercices qui aident à la mémorisation, la spatialisation et l’équilibre.

 

Piste 3: compter en rythme

 

Enfin, je vais finir par le rythme. Réciter les nombres dans différents patterns rythmiques (j’enregistrerai et publierai sur le compte instagram, alors vous savez où aller pour voir: @petitdoremi )

 

Que sera sera?

 

On verra quels résultats j’aurai,  enfin, surtout mon enfant. 

Réussira-t-il à compter jusqu’à 10? jusqu’à 15? jusqu’à 100?

Aura-t-il le bac à 4 ans et demi?

 

Peu importe le véritable résultat!

Mon but c’est qu’il aime apprendre et devienne curieux, même des chiffres.

Pour aller à la boulangerie ou au magasin des jouets ça peut être utile!

 

Quels problèmes avez-vous rencontré avec vos petits?

Comment les avez-vous résolus?

 

Racontez-moi en commentaires!

 

Je vous souhaite le bonheur, la sagesse et des rythmes de la théorie de la relativité.

 

 

Etre reconnaissant en famille: garder l’esprit de Noël

La plupart de personnes associent Noël aux cadeaux, très peu à être reconnaissant.

 

Ceci est un fait. 

 

Pourtant ce n’est pas la base de cette fête.

 

Dans l’hémisphère Nord, où nous habitons (du moins, la plupart de francophones), c’est le moment de changer de saison.

La période des fêtes de fin d’année sont teintées de la journée la plus courte, de la saison la plus froide et la plus sombre aussi.

 

C’est une période où nous avons envie d’être sous une couette, ou alors réchauffés par l’ambiance bienveillante de la famille et les amis.

 

Un chocolat chaud est toujours le bienvenue et un film émouvant sur les principes de partage et solidarité font de Noël un jour exceptionnel.

 

C’est le moment d’apprécier tout ce que l’on a, car, la reconnaissance nous mets dans un état de bonheur.

 

Etre reconnaissant, pourquoi?

 

L’année qui s’écoule n’a pas été facile. Cela je vous l’accorde. 

 

Dans les moments difficiles, la moindre de choses que l’on a envie de faire c’est d’être reconnaissants.

 

Bah oui… remercier quoi au juste?

 

  • Qu’il y ait eu une pandémie qui a tué énormément de gens?
  • Avoir été obligés de rester emprisonnés chez-nous?
  • Que beaucoup aient perdu leur travail?
  • Le fait que les conditions de travail pour d’autres soient devenus plus solitaires?
  • Ou alors que les personnes âgées aient été privées de leurs petits enfants?

 

Peut-être vous sentez que ce n’est pas une bonne année pour remercier quoi que ce soit. Il y a tellement de choses qui ne vont pas.

 

Les enfants sont devenus si distants… 

 

Qu’est-ce qui va devenir leur sociabilité? Comment vont-ils renouer les relations dans ces conditions qui ne s’améliorent toujours pas?

 

Oui.

Remercier, je vous l’accorde, peut-être difficile.

 

 

Même si on ne le voit pas, le soleil est toujours là

 

Les moments de malheur peuvent nous faire réagir de manière différente.

 

La rage

 

Vous sentez que c’est injuste que la vie ne vous donne pas ce que vous méritez.

Les manifestations deviennent plus nombreuses. Les choses brulent.

Les enfants font des crises pour tout, rien ne va, tout est noir.

 

A ce moment là on a envie de tout casser, de crier, de frapper, d’exprimer bien fort à quel point il faut que les choses changent. 

 

Mais elles ne changent pas.

 

Astuces pour aborder la colère en musique? C’est par ici!

 

La tristesse

 

Vous renoncez à vos rêves, à vos libertés et à vos projets.

 

A quoi bon? De toutes façons ça ne sert à rien.

 

Vous perdez la confiance en vous, vos enfants perdent confiance en eux.

Le monde devient une rivière de larmes.

 

Vous comprenez les raisons d’être reconnaissants

 

Vous êtes reconnaissant d’avoir un toit sous lequel dormir au chaud ou au frais, vous comprenez que vous pouvez manger tous les jours.

 

L’eau potable coule librement de votre robinet, vous avez de l’eau chaude pour profiter d’une douche purificatrice ou pour les encore plus reconnaissants: un bain!

 

Votre famille vous entoure.

 

Vos enfants sont plein de vie et enthousiastes à l’arrivé des vacances (et un repos bien mérité!).

 

Remercier même que vous avez une couette ou des vêtements que vous pouvez porter et vous gardent chaud dans ces journées froides d’hiver.

 

Cette année nous a montré l’impermanence de tout et nous a appris à quel point nous devons profiter de chaque instant.

 

Merci d’être reconnaissant!

 

La science, plus spécifiquement les neurosciences, a montré que quand on est en état de remerciement, les zones de bonheur s’activent dans notre cerveau.

 

Quand on est reconnaissant notre système immunitaire se renforce, vous êtes plus motivé à agir pour améliorer votre présent et, comme vous souriez, vous recevez plus de sourires.

 

Vous avez tout intérêt à apprendre à être reconnaissant aux enfants!

 

Leur offrir ce cadeau c’est la chose la plus puissante que vous puissiez faire.

 

Alors je vous invite à chanter tout ce que vous remerciez:

Je suis d’humeur maussade

 

Alors encore plus vous devrez faire une liste de tout ce qui va bien dans votre vie. 

Il y a toujours quelque chose.

 

Besoin d’aide?

 

Vous lisez cet article, cela veut dire que:

  • vous avez internet
  • vous avez accès à un téléphone ou un ordinateur
  • vous avez des yeux
  • vous voyez (je n’ai pas encore fait l’audio alors… même si vous avez des lunettes, vous voyez!)
  • vous respirez, vous êtes en vie!

 

Voyez? il y a toujours de choses qui vont bien dans notre vie. 😊

 

Si ça marche toujours pas, voici un article qui pourra vous aider.

 

Dites moi en commentaires tout ce que vous remerciez aujourd’hui!!

 

Je vous souhaite le bonheur, la sagesse et des rythmes congolais.