Chanter pour vous libérer !

Vous n’osez pas chanter ? Vous avez l’impression que les casseroles chantent plus juste que vous ? Fredonner pour vos enfants est hors de question ?

C’est vrai que chansonner face à d’autres personnes, même nos enfants, peut être difficile. On se sent nus face à nos faiblesses. Et, généralement, montrer nos faiblesses n’est pas notre activité favorite !

J’ai entendu plusieurs parents me dire qu’ils n’osaient pas jouer de la musique avec leur enfant car leurs aptitudes musicales étaient totalement inacceptables…

Mais quel idée !

Je vais vous révéler un secret.

 

Les petits s’en fichent royalement de comment vous vocalisez. Ils ne savent absolument pas différencier un chanteur d’opéra du barde Assurancetourix dans Astérix, ni de quelqu’un qui chante juste, qui braille ou qui coquerique . Enfin… peut être ils le savent, mais ils s’en fichent ! Ce qu’ils savent et qui les intéresse c’est: si vous vous amusez avec eux ou pas !

La dessus ils ne sont vraiment pas dupes. Si vous avez des complexes, vous êtes mal à l’aise, vous ne « sentez » pas l’affaire, et bien, cela ne marchera pas.

Du coup, chanter bien ou mal est un jugement que vous vous faites de vous mêmes.

Combien d’artistes entendons nous à la radio qui chantent VRAIMENT juste ? Sans machines ?

Et eux ils se produisent, et on paye beaucoup d’argent pour les entendre.

Donc peut être que bien chanter, n’est pas forcément synonyme de chanter juste ! Cette définition de bien chanter, passe par un autre paramètre…

Et si être un bon chanteur voulais dire restituer une oeuvre en mettant tout son cœur dans sa voix? Cela vous enchante ?

Alors, voyons. Qu’est ce qui vous empêche vraiment de chanter devant vos enfants ?

Ok. Vous insistez.

Vous savez braire, piailler, miauler ou roucouler, mais pas chanter.

Soit.

Alors, dans ce cas là je vais vous donner trois astuces qui pourraient vous aider à mieux placer vôtre voix, et vous sentir plus à l’aise.

Quoi ? Vous pensiez que j’allais rester seulement sur le plan psychologique ?

Vous avez passé des années à penser que vous chantez mal. Je ne prétends pas vous enlever cette croyance avec un article d’une minute à l’autre ! Même si j’adorerais…

Quand même…

Chanter c’est respirer

 

Oui, ce n’est pas un mythe. Vous ne respirez pas bien, vous ne chanterez pas bien. C’est comme ça. Il n’y a pas 36 milles solutions. Il faut respirer correctement.

Respirer est pour le corps ET le chant, comme le lait pour le nourrisson: ESSENTIEL

Mais ce n’est pas cette respiration toute stressée qui gonfle votre thorax, bloque votre diaphragme, et ne vous relaxe pas du tout, qui va aider votre expression vocale. Non. C’est la respiration abdominale.

Vous devez inspirer et gonfler votre ventre. Pour cela vous devez laisser de côté toute volonté esthétique d’avoir le ventre plat. Libérez votre ventre, et vous libérerez votre respiration. Ne chantez pas La reine des Neiges s’il vous plaît ! Ça suffit comme ça! Bon ok, si ça peut vous libérer, pourquoi pas…

Vous pouvez pratiquer cette respiration tout les jours dès que vous y pensez. Plus vous la faites, plus elle deviendra automatique.

Cette respiration vous aide à vous détendre, à prendre du recul, et surtout à débloquer la colonne d’air, pour ce qui nous intéresse ici : chanter.

Mettez vôtre cœur

 

Car cela touche tout le monde. Les enfants, les grand parents, les voisins, vraiment tout le monde. Si vous sentez vraiment la chanson ou si vous la chantez vraiment avec plaisir, cela sera parfait. La musique et le chant, tout particulièrement, sont fait pour ÊTRE PARTAGÉS. Si on ne donne pas de soi, cela n’a aucun sens.

Vraiment.

Absolument aucun.

Oubliez Whitney Houston

 

Et oui ! Je n’ai rien contre cette dame, mais enfin, c’est trop dur de commencer par là !

Les comptines sont les chansons qu’ à peu près tout le monde fredonne. La justesse est liée à la mémoire auditive. Quand vous étiez petit vous ne vous disiez pas: moi, je ne veux pas chanter car je ne chante pas juste. Vous appreniez les chansons car vous les aimiez bien. Et vous les avez apprises justes.

Alors soyez ami de ces chansons, et commencez par elles.

Ça tombe bien, c’est ce que les enfants préfèrent et que vous allez chanter avec eux.

Ça vous dit ?

Je vous lance un défi cette semaine : chantez au moins une chanson avec votre enfant en vous amusant et en oubliant tout jugement. Et partagez avec nous votre expérience à travers vos commentaires! 

Instruments fait maison

 

Les instruments de musique manquent chez vous? Vous voudriez en avoir, mais Noël ce n’est pas tout les jours pour en demander? Vous préférez peut-être que cela vous coûte peu cher, voir rien du tout ou qu’ils soient “fait maison”?

Et si on  fabriquait des instruments très simples, “fait maison”, avec nos enfants? 

Cela ferait une activité manuelle à faire après la promenade dans les bois. Vos enfants seront ravis d’enfin pouvoir utiliser les choses qu’ils ramassent. Nous pouvons trouver des bouts de bois, des graines et des cailloux toute l’année. Et si cela n’est pas assez, vous allez enrichir votre boîte à instruments de musique!

Super! Mais comment faire?

Il y a quelques jours, je suis descendue au jardin avec mes enfants. Nous avons la chance d’avoir dans notre résidence, un énorme jardin avec quelques arbres, et nous en profitons le plus possible. 

C’est ici que nous faisons nos activités manuelles quand le temps est clément, en plus des activités physiques. Bien sûr, dès que je le peux, j’en profite pour tester mes histoires avec mes enfants. Mes histoires bruités bien sûr! Et eux en raffolent!

Il s’avère que la dernière fois, c’est en voulant raconter une de mes histoires, que je me suis aperçu qu’il me manquait le matériel nécessaire, en d’autres mots: des instruments! 

Panique! Angoisse! Comment faire? 

Je regarde autour de moi et je ne voie que des petits gravillés, de l’herbe et des arbres. Puis des feuilles mortes (vous entendez la chanson?) qui criquent et craquent quand on marche nonchalamment dessus. 

Oh! que vois-je là bas par terre? Ce sont des… branches d’arbres!! Mais oui! Bien sûr! Si on fabriquait des claves?

Les claves sont des instruments de percussion très anciens qui viennent de l’Amérique Central. Utilisés pour marquer le tempo avec un rythme appelé la clave. Ce sont deux battons en bois. On forme un creux avec la main gauche où l’on pose l’un des battons. Puis on prend l’autre batton avec la main droite, qui va venir percuter la clave de la main gauche pour faire un rythme ou donner un tempo.

Réalisation des instruments

Claves

Du coup, nous avons choisi des paires de branches assez épaisses, d’un diamètre de 1 cm.  Comme longueur 15 à 20 cm.

Nous les avons scié, brossé et poncé avec du papier de verre. J’ai coupé à la scie ceux qui étaient trop longs. 

Puis, nous les avons décorés avec de la peinture acrylique. Cette peinture, après conseil au magasin, est efficace pour toute surface et elle n’est pas toxique pour les enfants. Bien sûr, ils ne doivent pas la mettre à la bouche. Puis, vous devez protéger les vêtements des enfants avec une tunique, car cette peinture ne s’en va pas au lavage! Ne pas les décorer avec du fil ou de la laine, car cela empêchera les claves de sonner, et ce n’est pas notre but. Ensuite, nous les avons mis à sécher au moins 24 heures. Et j’avoue qu’après nous leur avons mis des paillettes, nous n’avons pas pu y résister  😉 

 

Voilà des claves uniques prêtes à l’utilisation!

Shakers

Enfin, nous avons créé des shakers. Nous avons cherché des vieilles bouteilles en plastique que nous avons décorés. Là vous pouvez laisser aller votre imagination: peinture, fil ou laine, collage. Toutes les décorations sont permises, car ce qui sonnera sera à l’intérieur. Ensuite, les petits ont eu l’immense plaisir de remplir la bouteille décorée de cailloux et de graines. Nous les avons fermés le plus hermétiquement possible , et voilà le tour est joué! Nos shakers fait maison sont finis.

Nous avons maintenant une base d’instruments de percussion “fait maison”  afin de rythmer nos chants et bruiter nos histoires. Ce n’est pas génial tout ça?

Alors, qu’attendez-vous pour faire vos claves et shakers personnalisés?

Faites des photos de vos créations, et partagez-les avec nous! Cela donnera des idées à toute la communauté!

A bientôt sur Petit Doremi!

Ressentir le rythme

La batterie

Pour écouter le podcast clickez sur “Play”, si vous préférez la lecture, vous avez l’article dessous. Bonne écoute!

Avez vous l’impression de manquer de sens rythmique? Pensez vous manquer de rythme dans votre vie?

Souvent, dans la vie occidentale, nous avons tendance à nous éloigner de ce rythme naturel. Nous ne vivons plus par rapport au lever et au coucher du soleil. Notre table ne reflète plus les saisons. Nous ne respectons pas forcément le rythme de notre corps, et cela se ressent aussi dans notre perception de la musique.

Le rythme est la base de la musique et de la vie. La respiration respecte un rythme. La nature respecte un rythme. L’Homme respecte un rythme, et la musique qui n’est pas différente des autres, aussi respecte un rythme.

Je me retrouve souvent avec des élèves adultes complètement à coté du tempo.  Ils ne savent pas se balancer au rythme d’une chanson. Pour moi, pouvoir ressentir le tempo et le rythme avec son corps, est essentiel. C’est ce qui nous permet de nous retrouver dans la musique à chaque fois que l’on se perd. Du coup, en allant plus profondément dans la recherche d’une solution au problème j’ai découvert que le manque de sens rythmique montre un manque d’enracinement. Nous écoutons la musique avec la tête et non pas avec nos tripes.

Du coup, quand on veut travailler le rythme avec les enfants nous sommes coincés. Nous ne pouvons pas apprendre aux enfants quelque chose qu’on ne ressent pas. 

Du coup, je me suis donné comme mission principale de redonner aux tout petits, ce ressenti de la musique à travers le physique. Dans les pays latino-américains, comme le mien, les petits arrivent à taper la clave dès leur plus jeune âge, et en général n’ont aucun problème pour ressentir le tempo dans la musique. Alors, je me suis dit, que si eux le peuvent, n’importe quel enfant le pourra.

Et c’est vrai!

Comment je m’y prend pour y arriver? Je leur demande de bouger avec la musique. Nous réalisons des exercices pour que les enfants ressentent le tempo et puissent les taper, et même reproduire des rythmes plus complexes par dessus.

Debout! On bouge!

D’abord, je les laisse bouger librement, pour qu’ils retrouvent leurs ressentis, la joie de bouger avec la musique. Au départ les mouvements sont maladroits et indépendants de la musique. Petit à petit, naturellement, ils commencent à ressentir tout seuls le tempo. Ils commencent à se déplacer en suivant le tempo de la chanson, sans aucune indication de ma part. Essayez vous aussi! Mettez la musique de votre préférence, et balancez-vous sans réfléchir.  Qu’est ce que vous sentez? Ensuite vous allez marcher en suivant le tempo, vous allez être un avec la chanson. Aidez-vous de l’instrument percussif s’il y en a. D’ailleurs je vous recommande de commencer avec des musiques plus faciles à ressentir comme le rock, ou une musique qui ait la batterie présente.

Astuces

Toutes les semaines nous avons un rituel: balancer son corps au tempo indiqué (par la musique, ou par nous mêmes en train de jouer une percussion ou un instrument de musique). Puis nous tapons tout les temps avec les mains, avec les pieds et avec les deux en comptant 1,2,3,4. Ensuite, pour passer à l’étape d’après, tout en contant, nous tapons uniquement sur le deux et le quatre, sur le un et le trois, et ainsi de suite. Nous pouvons nous exercer avec plein de musiques différentes, ou comme je le disais précédemment, en jouant nous mêmes.

A nos instruments de percussion!

Nous pouvons transposer le même exercice en jouant des percussions avec des claves ou des tambourins.

Et petit à petit nous pouvons rajouter des rythmes plus complexes comme la clave de son, rumba, bossa, etc. A condition, bien sûr, qu’on sache les taper nous mêmes. Mais, ça, en s’entraînant, nous pouvons y arriver aussi!

  • D’abord commencez en tapant tout les temps en même temps que vous vous balancez
  • Ensuite tapez le deux et le quatre avec vos mains, sans perdre le mouvement.
  • Quand vous maîtrisez cela, essayez les différentes claves, très lentement d’abord, ensuite vous accélérez le tempo.

J’espère que ces petit exercices vont vous aider à avoir le rythme dans la peau! Bientôt je ferai une vidéo en vous montrant les exercices, cela vous donnera un coup de pouce!

Commentez vos expériences avec la communauté!

Comment ressentez vous le rythme? Comment apprenez vous aux enfants à le ressentir?

Nous avons hâte de voir vos commentaires!