3 activités terrifiantes à faire pour Halloween

Soif de peur et surprises? Vous cherchez des activités terrifiantes à faire avec vos enfants? Mouahahahaha!!!!

Bienvenus à l’article maudit!

Nous y sommes!

La fin de cultives arrive, les journées se raccourcissent. Tout se refroidi, nous n’avons plus envie d’aller au parc regarder les cygnes nager ou les enfants courir allègrement. 

Le sol se couvre d’un tapis de feuilles oranges, jaunes et marron. 

Les citrouilles et les potirons pointent le bout de leur nez. Les premières soupes se chauffent dans nos cuisines.

Tout nous invite à préparer l’hiver, car l’automne est arrivé.

Et, avec lui, HALLOWEEN!!!!

Une fête ancestrale

Amputée aux Celtes, c’est une fête très particulière, qui nous pousse à confronter nos peurs en allumant des lampes et en se déguisant dans des monstres et sorcières. D’ailleurs, si vous voulez travailler vos peurs et celles de vos enfants en musique, je vous invite à voir cet article...

Mais cette fête, appelée de différents noms, est aussi présente ailleurs, dans d’autres pays de l’hémisphère Nord de la Terre (car je vous rappelle que dans l’hémisphère Sud c’est le printemps…).

Nous avons la fête des morts au Méxique:

Comme le dit la vidéo en espagnol, dans cette fête il y a un défilé avec les gens déguisés en squelettes, et ils font des offrandes aux morts avec la présence de 4 éléments: terre, feu, eau et air.

Puis de l’autre côté de l’Europe, en Asie, plus précisément en Chine, nous avons la fête des morts, appelée Qing ming, mais elle se fête en printemps (autours du 4 Avril). Sa signification et sa manière de fêter est très différente des Mexicains et de Celtes.

Voici un lien pour en savoir plus.

La fête de mi-automne chinoise étant celle de la lune (Zhong qiu). Pour en savoir plus, regardez cette vidéo. Fête qui est basée, par contre, sur une histoire digne de Halloween!

 

Activités terrifiantes

 

Différentes possibilités s’offrent à nous pour fêter cet événement effroyable. Normalement, quand il s’agit des enfants grands, nous nous amusons à avoir peur. 

Mais comme nous ne voulons pas effrayer nos petits, nous allons devoir trouver des alternatives…

Alors voici celles que j’ai trouvé:

Idée 1

Vous pouvez trouver un conte de sorcière ou de monstre quelconque qui se dirige à un public très jeune. Ou alors vous pouvez en inventer un. Le tout est que l’histoire est une pointe d’humour, et une fin heureuse.

Ensuite vous allez la bruiter avec vos enfants.

Prenez une vieille radio pour simuler des tonnerres, un sac en plastique pour simuler la pluie. Les histoires effrayantes commencent toujours avec une tempête. Faire le bruit dédramatise le sentiment de peur que celle-ci provoque chez les petits.

Ensuite, selon l’histoire, vous prenez des claves pour simuler les pas, et n’oubliez pas d’utiliser votre voix pour faire grincer les portes!

Enfin, si vous êtes inspiré, vous pouvez choisir une sélection de musiques qui évoquent la peur, pour mieux illustrer votre conte!

Idée 2

Un parcours musical terrifiant, ça vous dit?

Pour le construire vous allez trouver des endroits où vous pouvez accrocher des instruments qui fassent des bruits qui évoquent des choses qui font peur. Une flûte pour le cri du loup ou le chant de la chouette. Comme pour l’activité précédente, la vieille radio pour le tonnerre, une bouteille pour souffler à l’intérieur et simuler le vent, etc. Laissez libre votre imagination, et celles de vos enfants.

Une fois tout mis en place, c’est le moment de décorer! Au dessus de chaque instrument vous allez mettre une image de l’horreur qu’elle représente. 

Enfin, vous allez tous vous déguiser, et découvrir le parcours avec les copains, en partageant ce que vous fait peur et comment vous faites pour la gérer.

Jouer les choses qui nous terrifient et verbaliser nos peurs peuvent aider votre enfant à mieux gérer ses craintes!

Idée 3

Si on profitait que la nuit arrive tôt pour notre dernière activité terrifiante de la journée?

Vous allez imaginer que vous êtes en camping, et que vous avez fait un feu. D’ailleurs vous pouvez ramasser du bois et des feuilles avec vos enfants, en utilisant une lampe de poche, puis placer la lampe de poche sur ce “feu” imaginaire.

Ensuite, vous pouvez en profiter pour raconter des histoire d’enfance où vous avez eu peur, certes, mais aussi vous pouvez chanter des chanson de sorcières et de monstres que vous ayez dans votre répertoire.

Si vous en avez pas, je ferai prochainement un listing de chansons terrifiantes.

Les chansons vous pouvez les accompagner d’instruments, si vous savez en jouer c’est super, sinon faites simplement des percussions. 

Attention quand même aux gens qui vous entourent si vous faites ça en ville dans un parc public ou jardin partagé. Nous ne voudrions pas les effrayer… 😊

Journée de peur

Surtout n’oubliez pas de vous amuser, et de bien fêter la nature. Car bientôt arrive une période où les journées se raccourcissent à une vitesse éclair, le froid s’installe, et la joie a tendance à se faufiler et s’échapper de nos esprits.

Toute excuse est bonne pour redonner de l’énergie à nos esprits et les remplir de rires, de jeux et de musique!

Puis, n’oubliez pas de partager avec nous vos activités terrifiante dans les commentaires. Au moins que…. vous ayez la trouille?

Du bonheur, de la sagesse et des rythmes classiques contemporains.

 

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.